Bourses européennes en repli, l’incertitude politique pèse

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx finit la journée sur une baisse de 0,54%.

Les Bourses européennes se sont repliées mercredi, minées par l’intensification des turbulences politiques aux États-Unis et au Royaume-Uni, qui viennent s’ajouter aux craintes persistantes de ralentissement économique.

«Le marché réagit aujourd’hui aux mauvaises nouvelles venues des États-Unis» avec le lancement d’une procédure de destitution contre Donald Trump, a souligné auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance.

Au lendemain de la décision explosive des démocrates de lancer une procédure de destitution de M. Trump, la transcription d’une conversation entre le président américain et son homologue ukrainien a concentré l’attention.

Par ailleurs, à Londres, les investisseurs guettaient le retour des députés à la chambre des Communes après un spectaculaire revers pour le Premier ministre, Boris Johnson, dont la décision de suspendre le Parlement à l’approche du Brexit a été jugée «illégale» par la Cour suprême.

«Avec des tempêtes politiques des deux côtés de l’Atlantique, les investisseurs ont eu peu d’appétit pour des actifs risqués comme les actions», a commenté Fiona Cincotta, analyste du site CityIndex.

A Wall Street vers 16H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,60%, à 26.968,32 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, augmentait de 0,43%, à 8.027,85 points, à l’unisson de l’indice élargi S&P 500 (+0,30% à 2.975,54 points).

L’Eurostoxx a pour sa part cédé 0,54%.

Du côté des valeurs

EDF PENALISE PAR DES SURCOUTS 

Le français EDF a plongé de 6,59% à 10 euros, après avoir prévenu que son chantier de construction de deux réacteurs nucléaires EPR en Angleterre devrait coûter plus cher que prévu, sans exclure un nouveau report.

L’AUTOMOBILE PARTAGEE 

Les constructeurs français ont souffert du contexte économique incertain, Peugeot perdant 1,53% à 22,57 euros et Renault 1,32% à 53,74 euros. A l’inverse, l’allemand Volkswagen a profité (+0,44% à 153,88 euros) du soutien apporté par son conseil de surveillance à ses deux dirigeants guettés par un procès pour manipulation de cours dans le cadre du dieselgate.

SAINSBURY’S RASSURE 

La chaîne de supermarchés (+1,64% à 216,50 pence) a annoncé des ventes en meilleure forme pour le deuxième trimestre et un plan d’économies de 500 millions de livres pour se relancer après sa fusion ratée avec son concurrent Asda.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,79% à 5.583,80 points
Francfort - Dax: -0,59% à 12.234,18 points
Londres - FTSE 100: -0,02% à 7.289,99 points
Milan - FTSE MIB: -0,51% à 21.788,22 points
Madrid - IBEX 35: -0,36% à 9.085,30 points
Lisbonne - PSI 20: -1,62% à 4.875,44 points
Bourse suisse - SMI : -0,77% à 9.914,82 points
Amsterdam - AEX: -0,25% à 573,42 points
Bruxelles - BEL 20: +0,02% à 3.678,88 points

A lire aussi...