Bourses asiatiques: Tokyo finit dans le vert, les places chinoises mitigées

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei, qui avait stagné mardi, a gagné 0,47% à 23’247,15 points. A Hong Kong, l’indice Hang Seng a perdu 0,26% à 25’120,09 points.

La Bourse de Tokyo a clôturé mercredi en hausse, encouragée par les gains de la veille à Wall Street sur fond d’un indice manufacturier américain rassurant, tandis que les places chinoises ont connu une séance en demi-teinte.

A Tokyo l’indice vedette Nikkei, qui avait stagné mardi, a gagné 0,47% à 23’247,15 points, et l’indice élargi Topix a progressé de 0,47% à 1623,40 points.

L’indice ISM sur l’activité manufacturière aux Etats-Unis, qui a continué de se redresser en août, a offert «la perspective d’une reprise de la production», selon Hiroshi Namioka, stratégiste chez T&D Asset Management, ce qui était de bon augure pour l’industrie japonaise également.

Par ailleurs, des déclarations «conciliantes» de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont aussi profité aux valeurs japonaises, a noté Takahiro Kusakari, directeur des placements chez Sawakami Asset Management, cité par Bloomberg.

La succession du Premier ministre japonais Shinzo Abe présentait quant à elle de moins en moins de suspense, ce qu’appréciaient les investisseurs.

Yoshihide Suga, 71 ans, un fidèle lieutenant de M. Abe, apparaît comme le grandissime favori de l’élection interne du Parti libéral-démocrate (PLD), décisive pour désigner le prochain Premier ministre. La tenue de cette élection le 14 septembre prochain a été confirmée mercredi.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a perdu 0,26% à 25’120,09 points et l’indice composite de Shanghai a également connu une séance terne (-0,17% à 3404,80 points). En revanche, celui de Shenzhen s’est apprécié de 0,46% à 2321,40 points.

Le président américain Donald Trump a réitéré mardi ses menaces et exigences vis-à-vis de TikTok, l’application de vidéos légères du groupe chinois ByteDance, qui se retrouve au coeur du conflit politique et commercial entre Washington et Pékin.

Du côté des valeurs

SOFTBANK CORP BIENTÔT SUR L’INDICE VEDETTE: le titre de l’opérateur mobile japonais (+0,84% à 1376,5 yens) a profité de l’annonce de son arrivée à compter du 1er octobre sur l’indice phare de la Bourse de Tokyo, le Nikkei.

SoftBank Corp rejoindra ainsi sur l’indice vedette sa maison mère SoftBank Group (+0,95% à 6581 yens), qui a annoncé en fin de semaine dernière son intention de vendre une portion conséquente de ses actions dans sa filiale, équivalente à 10,5 milliards d’euros, afin de réduire sa participation à 40,4% contre 62,1% actuellement.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen baissait par rapport au dollar, profitant de la continuité politique qui se profilait au Japon avec M. Suga, qui a confirmé mercredi sa candidature au poste de Premier ministre: vers 08H25 GMT un dollar valait 106,19 yens contre 105,96 yens mardi à 21H00 GMT.

En revanche, la monnaie japonaise s’appréciait légèrement vis-à-vis de l’euro, lequel s’échangeait pour 126,07 yens contre 126,21 yens la veille.

L’euro faiblissait aussi par rapport au billet vert, à raison d’un euro pour 1,1871 dollar contre 1,1912 dollar mardi à 21H00 GMT.

Le marché du pétrole continuait d’être positif. Vers 08H15 GMT le prix du baril de brut américain WTI augmentait de 0,77% à 43,09 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,75% à 45,92 dollars.

A lire aussi...