Les banques face à leur avenir proche

Présélection prix Turgot 2018

1 minutes de lecture

Le cercle Turgot, J.L Chambon, J-B Mateu, P. Dessertine, Editions Eyrolles.

 

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Michel Gabet

Dans ce livre ,17 auteurs spécialistes de la finance  livrent leurs analyses -chacun sur un sujet différent de l’évolution  de la banque dans un avenir proche.la mutation du monde bancaire est très importante, elles doivent faire face aux fintech qui va les conduire à une transformation radicale de leur mode de fonctionnement.

Quid de la relation client: La densité du réseau est plus forte en France (57 agences pour 100'000 habitants, 44 en Allemagne et 18 au Royaume-Uni). Digitaliser correspond à une automatisation accrue des tâches répétitives et manuelles. Les technologies de l’information ont déjà perturbé plusieurs secteurs économiques.la banque est nourrie par l’information dans ces trois fonctions essentielles: paiement, intermédiation entre épargne et investissements et assurances.

Face aux nouveaux entrants, le danger majeur pour les banques est de perdre la maitrise de la relation client: comme l’a dit Bill Gates «we need banking not banks».

Cela dit, les banques risquent de perdre leurs clients par leur propre faute, les prêts défaillants se montent à 1'092 milliards d’euros dans l’Union européenne, en tête l’Italie pour 276 milliards d'euros suivie par la France pour 148 milliards, elles ont un problème de confiance à régler et à cela se rajoute le problème du taux zéro.

Intelligence artificielle: Le cabinet Mc Kinsey estime qu’en 2025, 60% des profits des banques de détail seront vulnérables à la concurrence avec l’accélération de l’intelligence artificielle qui permet de passer de l’ère du codage informatique statique à celui de l’apprentissage  de la machine qui approfondit sa connaissance au fur et à mesure de son utilisation. Cette technologie qui comprend, raisonne et apprend va révolutionner la façon dont les humains travaillent avec l’information. Pour les banques les effets de ces nouvelles façons d’interagir, et de réutiliser la connaissance seront extrêmement différenciantes.

Posons-nous les questions suivantes:

  • À quoi sert la banque traditionnelle aujourd’hui et à quoi servira-t-elle demain?
  • Et s’il n’en restait qu’une: serait-elle généraliste ou spécialiste?