La suspension des projets immobiliers des CFF critiquée

AWP

1 minutes de lecture

La commission des transports du Conseil des Etats demande à la Confédération, propriétaire de l’entreprise, de revenir sur sa décision.

La suspension des projets immobiliers des CFF aura des «conséquences fâcheuses» à moyen et long terme. La commission des transports du Conseil des Etats demande à la Confédération, propriétaire de l’entreprise, de revenir sur sa décision.

Les CFF ont décidé fin janvier de suspendre une trentaine de projets immobiliers. Sont notamment concernés des projets à Renens-Prilly (VD), à Renens (VD) et à Berne.

Le directeur général des CFF a défendu sa position devant la commission, indiquent vendredi les services du Parlement. Selon lui, la suspension était nécessaire pour éviter de dépasser le plafond d’endettement exigé par le propriétaire.

Un choix regretté par la commission. Aussi bien les CFF que l’économie nationale en ressentiront les effets, souligne-t-elle. De plus, la décision va à l’encontre des autres interventions de l’État dans la conjoncture actuelle difficile.

La commission a donc décidé, à l’unanimité, d’écrire aux Départements fédéraux des transports et des finances. Elle entend les inviter à revoir cette décision et à présenter un calendrier pour la reprise des projets suspendus.

A lire aussi...