Yova ouvre sa plateforme au marché romand en français

Communiqué, Yova

1 minutes de lecture

«Nous avons connu une forte croissance de notre clientèle en 2019 et le premier trimestre de 2020 ne fléchit pas», explique Tillmann Lang, co-fondateur et CEO de Yova.

Après avoir bouclé récemment une levée de fonds de 4 millions de francs, Yova mets en ligne son offre d’investissement durable en français. Elle vise ainsi les particuliers romands.

Une série d’événements digitaux auront lieu courant mai afin de pouvoir présenter dans les détails la plateforme

Start-up fondée à Zurich en 2017, Yova ouvre aujourd’hui l’accès en français à sa plateforme novatrice et totalement digitalisée. Au bénéfice d’une très forte croissance en Suisse alémanique, Yova compte aussi désormais accueillir les particuliers romands.

Après avoir bouclé une levée de fonds fin avril de 4 millions de francs, la fintech helvétique continue son expansion vers la Suisse romande, cet accès au marché romand était indispensable et répond à une demande en constante évolution, ceci malgré la pandémie de Covid-19.

«Nous avons connu une très forte croissance de notre clientèle en 2019 et le premier trimestre de 2020 ne fléchit pas, bien au contraire. Pouvoir ouvrir un compte de manière totalement digitale sans sortir de chez soi est un atout, en particulier en cette période de confinement. Les particuliers souhaitent de plus en plus investir dans des produits durables, tout en décidant d’une stratégie individuelle», précise Dr Tillmann Lang, CEO et co-fondateur de Yova.

Le client peut en effet choisir individuellement parmi 16 thèmes tels que le changement climatique, les énergies renouvelables ou l’accès à l'éducation et 8 critères d'exclusion tels que l’alcool, le tabac ou les armes. Ensuite, il crée son propre profil de risque et reçoit des propositions d'un ensemble de 400 entreprises. Yova investit uniquement dans des sociétés cotées en bourse, à moyenne et grande capitalisation. Le portefeuille final se compose de 30 à 40 actions, réparties entre différents secteurs, pays, devises et tailles d'entreprises. Chaque stratégie contient également des obligations d'État.

Tous les particuliers romands peuvent ainsi accéder dans la langue française de manière totalement digitalisée à des produits d’investissements durable, cette classe d’actifs n’est dès lors plus réservée à l’élite. Le montant minimum à investir est de 2000 francs. De plus en plus de clients choisissent ainsi Yova comme alternative aux plans d’épargnes traditionnels peu rentables.

A lire aussi...