La GKB maintient son bénéfice stable mais hausse le dividende

AWP

1 minutes de lecture

La Banque cantonale des Grisons (GKB) a réalisé en 2019 un bénéfice net quasiment stable. Pour 2020, le bénéfice net devrait rester au niveau qu’en 2019.

La Banque cantonale des Grisons (GKB) a réalisé en 2019 un bénéfice net quasiment stable, mais le conseil d’administration proposera un dividende spécial de 6 francs par titre à côté du dividende ordinaire de 40 francs en raison de son 150e anniversaire.

Durant la période sous revue, le bénéfice net a grappillé 0,2% à 185,5 millions de francs. Les participations majoritaires dans le gestionnaire de fortune Albin Kistler et la banque privée zurichoise Bellerive ont compensé la faiblesse des activités liées aux opérations d’intérêt impactés par les taux négatifs.

Au niveau opérationnel, le résultat d’exploitation a gagné 2,9% à 201,8 millions, a annoncé vendredi l’établissement bancaire.

Le produit d’exploitation s’est pour sa part inscrit en hausse de 5,9% à 415,35 millions de francs. Les recettes issues des opérations d’intérêt ont cédé 3% à 251,6 millions en raison de l’impact des taux négatifs, a expliqué la banque. Les commissions et services ont généré des revenus qui ont bondi de 26% à 134,2 millions grâce à la consolidation d’Albin Kistler.

La GKB a ainsi atteint son objectif de dégager 30% de ses recettes totales à partir des activités de commissions et services. Cet indicateur est monté à 32,7% contre 27,7% l’année précédente.

Les charges d’exploitation ont pris 5% à 188,6 millions de francs. Cette hausse des frais est également imputable à la consolidation d’Albin Kistler. Le ratio coûts/revenus s’est établi à 49,6%, contre 49,9% l’année dernière et reste ainsi sous la barre des 50% visée.

A fin décembre, les avoirs de la clientèle ont bondi de 8,8% à 36,2 milliards, grâce à la performance des marchés. Les prêts aux clients ont avancé de 1,9% à 20,1 milliards et les hypothèques, l’unité la plus importante, se sont étoffés de 2,2%. «La demande en baisse dans la construction de logements explique la faible croissance», explique la GKB.

Les afflux d’argent nouveau se sont quant à eux inscrits à 184 millions.

Bénéfice net stable visé

Pour 2020, le bénéfice net devrait rester au même niveau qu’en 2019. Il devrait osciller entre 183 et 188 millions de francs, a indiqué la banque sans donner plus de détails sur les autres objectifs financiers, contrairement aux autres années.

Mesure introduite cet automne par la Banque nationale suisse, la revue à la hausse des montants exonérés de taux négatifs devrait avoir un effet positif sur les activités liés aux taux d’intérêt, a déclaré vendredi le directeur financier Andreas Lötscher lors de la conférence de bilan. Les recettes de cette unité devraient ainsi rester stables grâce à la mesure de la BNS.

Au niveau de la répercussion des taux d’intérêt négatifs auprès des clients privés, la Banque cantonale des Grisons ne compte pas changer sa pratique. Les nouveaux clients sont soumis aux taux négatifs à partir de 250’000 francs et les anciens à partir de 3 millions de francs, a rappelé le directeur général Daniel Fust.

Actuellement 360 clients, soit 0,2% de la clientèle totale doivent s’acquitter des taux négatifs.

A 14h34, le bon de participation cédait 0,6% à 1550 francs dans un SPI en baisse de 0,30 francs.

A lire aussi...