La BCVs soutiendra les entreprises affectées par le coronavirus

AWP

1 minutes de lecture

Les sociétés en difficulté pourront échelonner le remboursement de crédits ou obtenir des liquidités pour soulager leur trésorerie.

La Banque cantonale du Valais (BCVs) veut aider sa clientèle entreprise à passer le cap du coronavirus. Les sociétés en difficulté pourront échelonner le remboursement de crédits ou obtenir des liquidités pour soulager leur trésorerie, a annoncé mercredi la banque, en marge de ses résultats annuels. La BCVs ne devrait pas trop souffrir de l’épidémie, après un exercice 2019 bouclé sur un bénéfice stable.

«Aujourd’hui, c’est surtout le tourisme qui est touché (par le coronavirus), la partie hôtellerie et le transport, avec un nombre de caristes en Valais, mais également l’événementiel», a expliqué mercredi en conférence de presse Pascal Perruchoud, directeur général de l’établissement.

Pour le président de la banque Pierre-Alain Grichting, d’autres secteurs pourraient subir les affres du coronavirus. «Si demain les frontières sont fermées, avec 3000 frontaliers qui viennent tous les jours (en Valais), la construction serait concernée. Il y a un effet domino qui peut être assez fort. On l’a vu avec l’Italie».

En termes d’organisation au sein de la banque, la prudence est le maître-mot face à cette crise sanitaire. Cela s’est vérifié lors de la conférence de presse de mercredi avec solution hydroalcoolique à disposition sur les tables et poignées de main strictement proscrites.

La BCVs s’est dotée d’une task force chapeautée par Daniel Rossi, membre de la direction et responsable de la division Services. Mesures de quarantaine pour les personnes qui rentrent de voyage, télétravail ou suppression de réunions, l’établissement suit dans les grandes lignes les prescriptions des autorités sanitaires. Afin de protéger le personnel, le port de gants jetables pour manipuler billets de banque et ordres de payement est envisagé.

Début d’année conforme aux attentes

Malgré tout, la direction reste optimiste pour l’exercice 2020. «Nous prévoyons un développement des affaires et de la rentabilité dans la continuité de l’année 2019, malgré le coronavirus. (...) La banque reste positive par rapport à cette situation au niveau des affaires», a expliqué Pascal Perruchoud. «Le début d’année est tout à fait dans la ligne par rapport à nos prévisions, sur la base des deux premiers mois, malgré un environnement difficile.»

Lire également «La Banque Cantonale du Valais réalise un solide exercice 2019».

A lire aussi...