La Banque Bonhôte adopte le dress code smart casual

Communiqué, Banque Bonhôte & Cie

1 minutes de lecture

Avec l’arrivée de nombreux Millennials au sein de la banque, la cravate n’est plus de rigueur.

Les collaborateurs de la banque Bonhôte peuvent désormais laisser tomber la cravate! La banque, qui accueille de plus en plus de Millennials en son sein, s’ouvre ainsi résolument à ces nouvelles tendances tout en conservant une image de sérieux et de professionnalisme via un nouveau code vestimentaire smart casual et sans distinction hiérarchique.

Ce nouveau code a pour objectif d’offrir des conditions de travail plus flexibles aux collaborateurs de la banque ainsi qu’à pouvoir s’adapter à son entourage (clients, collègues, fournisseurs, etc.). Il a également comme but de moderniser l’image de la banque et de s’adapter à notre époque.

Le code vestimentaire «smart casual» sans cravate est utilisé pour la vie de tous les jours dans les bureaux et lors d’événements internes. Le code «business formal» reste de rigueur à l’accueil des clients et lors d’événements officiels. Quant aux visites clients externes, chaque gestionnaire peut choisir librement le code vestimentaire le mieux adapté à la situation.

Cette réflexion a été menée en collaboration avec la styliste et formatrice neuchâteloise Emanuelle Künzler qui a eu comme mission de définir les contours de ce nouveau cadre vestimentaire. Chaque collaboratrice et collaborateur ont ainsi pu bénéficier d’une demi-journée de formation sur la thématique du «capital-image» et sur l’utilisation de ce nouveau cadre vestimentaire.

Selon Yves de Montmollin, CEO de la banque: «Nous sommes heureux de pouvoir nous ouvrir à ces nouvelles tendances et à proposer un cadre professionnel, élégant et désormais un peu plus décontracté à nos collaborateurs. Dès le début de nos réflexions, nous avions comme priorité d’offrir les mêmes conditions de travail pour toutes et tous, ceci sans aucune distinction hiérarchique.»

En effet, le nouveau code vestimentaire smart casual peut être porté par tous, des services généraux à la direction de la banque en passant par les gestionnaires de clientèle.

A lire aussi...