Julius Baer: Hodler n'est pas une solution temporaire

AWP

1 minutes de lecture

Bernhard Hodler remplit pleinement les hautes exigences en matières de qualifications professionnelle, opérationnelles et personnelles, a assuré le président, Daniel Sauter.

La nomination de Bernhard Hodler à la tête de Julius Baer ne doit pas être interprétée comme une «solution temporaire», selon le président Daniel Sauter. «M. Hodler a été choisi par le conseil d’administration afin de conduire les affaires ces prochaines années», a-t-il déclaré mercredi lors de l’assemblée générale ordinaire à Dübendorf.

M. Hodler a accédé au poste de CEO en novembre, dans le sillage du départ surprise et précipité de Boris Collardi. L’ex-patron de Julius Baer, un banquier charismatique, rejoindra en juin le collège des associés de la banque privée genevoise Pictet.

Au moment du départ de M. Collardi, l’établissement de gestion zurichois avait annoncé un «processus d’évaluation sur la conduite à long terme du groupe». Bernhard Hodler remplit pleinement les «hautes exigences en matières de qualifications professionnelles, opérationnelles et personnelles», a assuré le président devant les actionnaires.

Le CEO a présenté les chiffres annuels à l’assemblée, se montrant satisfait de la performance accomplie. Le ratio coût/revenus ajusté des éléments extraordinaires a été amélioré de 3 points de pourcentage à 69%. «Nous nous approchons de l’objectif de 64% à 68%, que nous devrons atteindre cette année», a expliqué M. Hodler.

En termes de recrutement, Julius Baer devrait engager 80 nouveaux conseillers à la clientèle, a rappelé le patron.

 

Lire sur le sujet: «Les marchés ne peuvent pas monter continuellement»

A lire aussi...