Intesa Sanpaolo: bénéfice net trimestriel meilleur qu’attendu

AWP

1 minutes de lecture

Le bénéfice net a atteint un milliard d’euros, alors que les analystes tablaient sur 911 millions. Objectifs annuels maintenus.

La banque italienne Intesa Sanpaolo a confirmé mardi ses objectifs pour 2019 après avoir enregistré un bénéfice net supérieur aux attentes au troisième trimestre, malgré un recul de 14,1% de celui-ci.

Le bénéfice net a atteint un milliard d’euros, alors que les analystes tablaient sur 911 millions, selon le consensus du fournisseur d’informations financières Factset Estimates.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le bénéfice net s’affiche en hausse de 9,9%, à 3,3 milliards d’euros.

Peu après la publication de ces résultats, en milieu de journée, le titre prenait 1,50% à 2,34 euros à la Bourse de Milan, dans un marché en hausse de 0,38%.

Intesa Sanpaolo a expliqué ses bons résultats par «son modèle d’activité résilient et bien diversifié» et par les mesures qu’elle a prises, comme une focalisation plus importante sur la gestion d’actifs, la réduction des coûts via des départs volontaires et des fermetures d’agences, et une gestion pro-active des crédits, avec une attention particulière dès les premiers signes de difficultés à rembourser.

La banque, qui emploie actuellement quelque 90.000 personnes, a décidé en mai de proposer 1.600 départs volontaires d’ici juin 2021, qui s’ajoutent aux 9.000 déjà programmés d’ici juin 2020.

Intesa Sanpaolo a confirmé ses objectifs pour 2019, à savoir une croissance de son bénéfice net, grâce à une hausse de ses revenus et une baisse des coûts opérationnels et du coût du risque. Comme à son habitude, elle n’a pas donné d’objectifs chiffrés.

Le ratio de fonds propres durs (common equity ratio) de la banque, indice qui mesure sa capacité à faire face à une crise, a encore augmenté, à 14,2%, contre 13,9% fin juin, un niveau extrêmement élevé.

La qualité de ses crédits s’est parallèlement améliorée. Son stock de crédits détériorés bruts a diminué de 5 milliards depuis le début de l’année, et de 33 milliards depuis septembre 2015. Le groupe se targue d’avoir atteint dans ce domaine 80% de l’objectif qu’il s’était fixé dans le cadre de son plan 2018-2021.

Intesa s’était classée parmi les meilleures banques européennes lors des tests de résistance publiés il y a un an par l’Autorité bancaire européenne (ABE), qui visaient à vérifier leur capacité à surmonter une crise.

A lire aussi...