Banco Santander: bénéfice annuel en hausse de 18%

AWP

1 minutes de lecture

L’augmentation du bénéfice s’explique en particulier par le poids moindre des éléments exceptionnels par rapport à 2017.

Banco Santander, première banque de la zone euro par la capitalisation, a publié mercredi un bénéfice annuel en hausse de 18% à 7,81 milliards d’euros, tiré notamment par une croissance de ses revenus en Espagne.

La banque espagnole dirigée par Ana Botin fait légèrement mieux qu’attendu par les analystes interrogés par le fournisseur d’informations financières Factset, qui tablaient sur 7,68 milliards.

L’augmentation du bénéfice s’explique en particulier par le poids moindre des éléments exceptionnels par rapport à 2017, année où le rachat de sa compatriote Banco Popular, au bord de la faillite, avait amputé son bénéfice de 300 millions d’euros.

En Espagne, le bénéfice de la banque progresse ainsi de 28%, porté par l’augmentation du nombre de clients dont Santander est la banque principale (+40%). Le groupe indique également avoir commencé à tirer profit des synergies liées à la fusion, tandis que ses coûts d’exploitation progressent de 11% sur l’année.

Aux États-Unis, Santander voit son bénéfice progresser de 66%, en l’absence de provisions exceptionnelles à cause des ouragans l’année précédente.

Au niveau mondial, le produit net bancaire, équivalent du chiffre d’affaires, est stable (+0,1%) à 34,34 milliards. La banque l’attribue aux taux de change, assurant qu’en euros constants, il progresse de 8,7%.

Son taux de créances douteuses se réduit à 3,73%, contre 3,87% fin septembre. Le taux de fonds propres durs (CET1 fully loaded), indicateur très scruté par les analystes qui mesure la capacité de la banque à faire face à une crise, progresse à 11,3% contre 11,11% fin septembre.

Santander se félicite de la croissance de ses revenus dans huit de ses dix principaux marchés, à l’exception du Royaume-Uni et de l’Argentine.

Au Royaume-Uni, son troisième marché, la banque évoque «un contexte de forte concurrence, où subsistent par ailleurs des incertitudes liées au Brexit» qui ont dégradé ses revenus, en particulier sur le marché des crédits.

Santander a annoncé vouloir y fermer une agence sur cinq, soit 1270 suppressions d’emplois.

Le bénéfice de Santander a également chuté de 54% en euros constants, en Argentine, en grande partie à cause de l’inflation galopante.

Dans le monde, le nombre d’agences s’établit à 13’217, 1,5% de moins que fin septembre. Dans le même temps, le nombre de salariés a légèrement augmenté, à 202’713.

A lire aussi...