Axa: baisse du résultat dans la prévoyance professionnelle en 2019

AWP

1 minutes de lecture

Conséquences de la décision de l’assureur de passer de l’assurance complète aux solutions semi-autonomes.

Le résultat d’Axa dans la prévoyance professionnelle a chuté l’année dernière, en raison de la décision de l’assureur de passer de l’assurance complète aux solutions semi-autonomes. Le nombre d’assurés dans les nouvelles affaires a cependant été multiplié par cinq au premier trimestre 2020.

En 2019, les recettes de primes dans la prévoyance professionnelle ont fortement baissé de 75% à 1,7 milliard de francs, une grande partie des primes d’épargne n’étant plus comptabilisées chez Axa mais auprès des nouvelles fondations collectives semi-autonomes, a indiqué la société winterthouroise jeudi dans un communiqué.

En raison de ces changements, le bénéfice d’exploitation a reculé de 33,5% à 127 millions de francs. La baisse du résultat des placements et le recul de 33,5% des primes de risques et de frais ont également pesé.

Les prestations d’assurance ont été multipliées par près de trois à 27,1 milliards de francs, principalement à cause des charges plus élevées liées aux rachats suite au transfert des avoirs vieillesse aux fondations.

La concentration sur les solutions semi-autonomes dans la prévoyance professionnelle a également pesé sur le nombre d’assurés actifs, qui a reculé de 18% à 332’363. Le nombre de bénéficiaires de rentes s’est également contracté de 4% à 68’118. Les coûts se sont quant à eux améliorés de 7,6%.

Après une année marquée par ces changements, l’assureur a regagné du terrain début 2020. Le nombre d’assurés dans les nouvelles affaires a ainsi été multiplié par cinq à 34’857 au premier trimestre de l’année en cours. Les avoirs vieillesse gérés par les fondations collectives semi-autonomes ont dans la foulée augmenté de 9% à 26,3 milliards.

Fin avril, le taux de couverture moyen était supérieur à 107%.

A lire aussi...