La vente d'octobre fait peur dans son contexte

Richard Turnill, BlackRock

1 minutes de lecture

Les actions ont chuté, entraînées par la croissance et la dynamique. La jauge de volatilité VIX a atteint son plus haut niveau depuis février. La saison des résultats trimestriels a commencé.

Le resserrement des conditions financières et l'inquiétude grandissante suscitée par l'impact de l'intensification des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine effrayent les investisseurs – et ont contribué à déclencher le recul des actions de ce mois-ci. Nous conservons une préférence pour une prise de risque sélective, même si les récents mouvements de marché renforcent notre appel à renforcer la résilience des portefeuilles.

A lire aussi...