USA: le patron des patrons demande la fin immédiate du shutdown

AWP

1 minutes de lecture

Jamie Dimon, CEO de JPMorgan Chase et président du Business Roundtable, s’est adressé à ses salariés. Sa banque a par ailleurs décidé de donner 1 million de dollars à des associations d’aides aux fonctionnaires.

Jamie Dimon, le patron des patrons américains, a appelé vendredi à un arrêt «immédiat» du «shutdown» le plus long de l’histoire des Etats-Unis, qui dure depuis plus d’un mois.

«Nous voulons une solution raisonnable au shutdown et nous voulons le voir prendre fin immédiatement», écrit M. Dimon dans un document adressé aux 256’000 salariés de la banque JPMorgan Chase, dont il est le CEO, et consulté par l’AFP.

M. Dimon est également le président du Business Roundtable, qui regroupe des multinationales comme Caterpillar, Boeing, Walmart, General Motors, IBM, Johnson & Johnson ou encore General Electric.

Son appel intervient au moment où de nombreux vols enregistrent des retards, principalement à l’aéroport new-yorkais LaGuardia, conséquence de sous-effectifs dus au shutdown.

«C’est une autre bonne illustration de l’impact de plus en plus important du shutdown et de la nécessité pour le gouvernement fédéral d’y mettre fin», a fustigé United Airlines, la deuxième compagnie aérienne du pays.

JPMorgan Chase a par ailleurs décidé vendredi de donner 1 million de dollars à deux oeuvres caritatives, Feeding America et United Way Worldwide, qui fournissent des repas gratuits, apportent des conseils financiers et de l’aide sous différentes formes aux fonctionnaires affectés et à leurs familles.

Ce don s’apparente à une réponse indirecte au ministre américain au Commerce Wilbur Ross, qui a déclaré jeudi «ne pas bien comprendre pourquoi» des fonctionnaires fédéraux, dont certains ne perçoivent aucun salaire depuis plus d’un mois, ont recours à des soupes populaires ou à des banques alimentaires.

Pour aider les agents publics, la plupart des banques américaines ont décidé de prolonger les échéances de remboursement, suspendu temporairement les limitations de retraits d’argent et supprimé les frais en cas de découverts.