SGS cède ses activités d’inspection de véhicules d’occasion US à Ten Oaks

AWP

1 minutes de lecture

SGS reste toutefois «engagé dans les services à l'industrie automobile aux Etats-Unis et dans le monde», assure le CEO Frankie Ng. 

Le groupe SGS a annoncé vendredi la cession à la société d’investissement américaine Ten Oaks de ses activités d’inspection de véhicules de seconde main aux Etats-Unis. Les contours financiers de la transaction, effective au 31 décembre 2019, n’ont pas été divulgués.

L’unité cédée par le numéro un mondial de l’inspection et de la certification réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 22 millions de dollars et emploie quelque 300 collaborateurs, qui seront tous transférés à la partie acquérante, précise le groupe genevois.

SGS reste toutefois «engagé dans les services à l’industrie automobile aux Etats-Unis et dans le monde», assure le directeur général (CEO) de SGS, Frankie Ng, cité dans un communiqué. Et d’ajouter que l’opération reflète «la vision et la capacité (de SGS) à créer de la valeur pour les clients de la région».

Plus coutumière d’acquisitions ciblées que d’aliénations, l’entreprise indique que la transaction s’inscrit dans le cadre du recentrage stratégique de son portefeuille.

En 2019, SGS s’était déjà séparé en décembre de ses activités de lutte contre les parasites au Benelux pour un montant tenu confidentiel, et en juin de sa filiale Petroleum Service Corporation (PSC) pour 335 millions de dollars.

Au vu de son envergure modeste - l’unité vendue représente à peine 3 millièmes des revenus du groupe - la transaction n’a pas vraiment ému le marché. L’action SGS a terminé sur un recul marginal de 0,04% à 2616,0 francs, dans un SMI en repli de 0,11%.