Rebond des importations et recul de l’excédent commercial suisse

AWP

1 minutes de lecture

Le solde positif des échanges fléchit à 2,3 milliards de francs en mai contre 2,7 milliards en avril.

Le rebond des importations a pesé sur la balance commerciale helvétique au mois de mai, qui a bouclé sur un excédent de 2,3 milliards de francs contre 2,7 milliards en avril. La valeurs des produits importés a enflé de 0,6 milliard, à 17,3 milliards, et celle des exportations s’est étoffée de 0,4 milliard, à 19,6 milliards, selon le relevé publié jeudi par l’Administration fédérale des douanes (AFD).

Sur un an, les exportations se sont enrobées de 5,4% et les importations ont enflé de 10,3%.

Le superviseur des échanges commerciaux de la Suisse note que les secteurs de la chimie-pharmacie et des véhicules ont généré l’essentiel (90%) de la croissance dans les deux sens par rapport au mois d’avril.

A l’exportation, le segment machines et électronique (-0,4%) ainsi que l’horlogerie (-0,3%) ont terni le tableau d’ensemble. Les instruments de précision ont accusé un repli de 1,4%. Les pays voisins ont largement contribué à l’essor de la demande extérieure, avec des hausses de 7 à 17% constatées pour la France, l’Autriche et l’Italie. Chine continentale, Hong Kong, Corée du Sud et Etats-Unis en revanche ont réduit leur contribution.

Le segment machines et électronique (-0,9%) a également subi un coup de frein à l’importation, tout comme les métaux (-1,3%). Le renchérissement du prix des produits énergétiques et le rebond des importations horlogères (+7,9%) ont toutefois plus que compensé ces replis. L’Europe demeure là aussi un moteur de croissance, tandis que l’Amérique du Nord a joui d’un rebond. Les arrivages en provenance d’Asie ont été plombés par l’empire du Milieu et les Emirats arabes unis.