Le chômage a poursuivi son recul en mars

AWP

1 minutes de lecture

En mars, le taux de chômage en Suisse s’est replié de 0,2 point de pourcentage sur un mois et de 0,4 point en rythme annuel pour se fixer à 2,5%.

Le taux de chômage en Suisse a baissé pour le deuxième mois consécutif en ce début d’année. En mars, il s’est replié de 0,2 point de pourcentage sur un mois et de 0,4 point en rythme annuel pour se fixer à 2,5%, selon les indications fournies mardi par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). Corrigée des variations saisonnières, la proportion des sans-emploi est restée stable à 2,4%.

A fin mars, le nombre d’inscrits auprès d’un office régional de placement (ORP) s’élevait à 112’341 personnes, soit une contraction de 6% sur un mois. Les chiffres sont parfaitement conformes aux prévisions des économistes.

Le chômage des jeunes, soit la catégorie 15-24 ans, s’est contracté de 0,2 point pour atteindre 2,1% ou 11’573 inscrits (-9,4%). Du côté des seniors, la proportion de sans-emploi est passée à 2,4% des actifs, contre 2,5% en février. Le nombre d’inscrits de plus de 50 ans a enregistré une baisse de 4,5% à 31’872 personnes.

La plus forte baisse en comparaison annuelle est à mettre à l’actif du canton de Neuchâtel: -1,5 point de pourcentage. Au 31 mars, Neuchâtel comptait 5435 demandeurs d’emplois et 3510 chômeurs, ses chiffres les plus faibles depuis dix ans, relève le canton dans un communiqué séparé. Sur un mois, le taux de chômage y a reculé de 0,3 point de pourcentage pour passer sous 4%, à 3,8%.

Fort recul à Neuchâtel

Pour l’ensemble de l’Arc jurassien (Neuchâtel, Jura, Jura bernois et district du Jura-Nord vaudois), le recul sur un mois est de 0,3%, pour un taux de chômage de 3,4%. D’une façon générale, le taux de sans-emplois a diminué plus fortement en Suisse romande et au Tessin qu’outre-Sarine, mais ls deux régions latines restent nettement plus touchées: le chômage se monte à 3,5% en Suisse romande et au Tessin, contre 2,1% côté alémanique.

Genève, canton le plus affecté, affichait au 31 mars un chômage à 4,4%, contre 3,7% pour Vaud (juste derrière les 3,8% de Neuchâtel), 3,3% pour le Jura, 3,0% pour le Valais et le Tessin, 2,7 % à Fribourg et 1,9% à Berne. Quasiment pas touchés, Obwald et Nidwald en étaient respectivement à 0,8 et 0,9%.

Le Seco a recensé 189’467 demandeurs d’emploi à la fin de la période sous revue, ce qui correspond à une baisse de 5,8% sur un mois. Le nombre de places vacantes a augmenté de 1,7% à 37’409 unités. Dans le lot, 23’245 étaient soumises à l’obligation d’annonce introduite en juillet 2018.

Le chômage partiel dans l’ensemble du pays a concerné moins de personnes en janvier, alors que les entreprises touchées et le nombre d’heures perdues ont progressé.

En tout, 3410 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l’assurance-chômage dans le courant du mois de janvier, précise le Seco dans son communiqué.