Très légère remontée du taux de chômage en janvier

AWP

1 minutes de lecture

Le chômage partiel a touché 906 personnes, soit 13 de moins qu’en décembre.

Le taux de chômage a très légèrement augmenté à 2,8% au mois de janvier en Suisse, après 2,7% en décembre, a indiqué vendredi le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). La Suisse romande et le Tessin ont enregistré une accélération quelque peu supérieure à la moyenne nationale.

Selon le décompte des statistiques fédérales, 123’962 personnes étaient inscrites en janvier au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 4301 de plus que le mois précédent.

Comparé à janvier 2017, le nombre de sans-emplois contre nettement replié de 16,9%, ou 25’199 personnes, a détaillé le Seco dans un communiqué.

Les tranches d’âges de 15 à 24 ans et à partir de 50 ans ont connu les hausses les plus marquées, de respectivement 2,2% et 3,4%.

Le nombre de places vacantes annoncées aux offices de placement a augmenté de 4688 à 31’592 offres, dont 19’162 soumises à la nouvelle obligation d’annonce pour les professions présentant au moins 8% de taux de chômage.

Par canton, Genève conserve la lanterne rouge du classement, avec un taux de 4,5% en hausse de 0,1 point de pourcentage, devant Neuchâtel (4,3%), Vaud et le Valais (4,1% chacun). Le Jura affiche 3,7% et le Tessin 3,5%.

A noter qu’aucun canton alémanique n’atteint le seuil de 4%. Outre-Sarine, le moins bon élève s’avère être le demi-canton de Bâle-Ville, avec 3,6%. La palme revient à Obwald, qui avec 0,9% est le seul canton à afficher un taux inférieur à 1%.

Le chômage partiel a touché 906 personnes, soit 13 de moins qu’en décembre. Le nombre d’entreprises ayant eu recours à ce type de mesures a fondu à 61 contre 71.