Jerome Powell: de sérieux arguments pour relever encore les taux

AWP

1 minutes de lecture

Le président de la Fed évoque l’évolution positive de l’emploi US et les signaux d’une accélération de l’inflation.


©Keystone

Un faible taux de chômage et les signes d’une accélération de l’inflation sont historiquement de «sérieux» arguments pour augmenter les taux d’intérêt, a souligné mercredi le président de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell.

La semaine dernière, la Réserve fédérale avait augmenté son taux directeur pour la seconde fois depuis le début de l’année et la septième fois depuis la sortie fin 2015 de la politique monétaire à taux zéro qui avait été adoptée pour soutenir la reprise après la crise financière de 2008.

Etant donné les conditions économiques actuelles et «les risques à venir globalement équilibrés, il y a de sérieux arguments pour continuer d’accroître graduellement les taux d’intérêt», a déclaré Jerome Powell lors d’une intervention au forum européen des banques centrales à Sintra, au Portugal.

La semaine dernière, la Fed avait relevé d’un quart de point de pourcentage son taux directeur (0,25%). Les taux évoluent désormais dans une fourchette de 1,75% à 2%, ce qui reste encore bas.

La Fed, qui continue de qualifier sa politique monétaire d’«accommodante», prévoit aussi deux autres resserrements supplémentaires d’ici la fin de l’année, soit un de plus par rapport à sa réunion de mars.

Alors qu’elle tient sa promesse de normalisation graduelle des taux, la Fed a entamé une période délicate où elle doit freiner l’accélération de l’inflation sans éteindre la croissance, tandis que de plus en plus d’économistes disent voir venir une récession à moyen terme.