USA: le déficit des comptes courants se creuse moins que prévu

AWP

1 minutes de lecture

Le déficit s’est établi à 124,1 milliards de dollars contre 116,1 milliards au dernier trimestre 2017, soit une augmentation de 6,9%. Les analystes tablaient sur 129,2 milliards de dollars.

Le déficit des comptes courants aux Etats-Unis s’est creusé moins que prévu au premier trimestre, selon les chiffres publiés mercredi par le département du Commerce.

Le déficit s’est établi à 124,1 milliards de dollars contre 116,1 milliards (révisé en baisse) au dernier trimestre 2017, soit une augmentation de 6,9%.

Les analystes tablaient sur 129,2 milliards de dollars.

Pour la période janvier à mars, le déficit des comptes courants pesait 2,5% du Produit intérieur brut (PIB) contre 2,4% au trimestre précédent. C’est fin 2005 qu’il avait atteint un record en pourcentage du PIB, grimpant à 6,3%.

Au total, les exportations de biens, de services et les recettes se sont élevées à 913,4 milliards de dollars. Dans le détail, les revenus primaires ont atteint 258,8 milliards de dollars (+9,8 milliards) et les revenus secondaires ont diminué à 35,3 milliards (-208 millions).

En outre, les exportations de biens ont atteint 411,4 milliards (+9,4 milliards).

Quant aux importations de biens et services et des paiements de revenus, ils se sont accrus de 30,9 milliards pour s’établir à 1.037,5 milliards. Pour les seules importations de biens, la hausse est de 17,6 milliards à 631,9 milliards de dollars.

Le déficit des comptes courants reflète le déséquilibre entre les Etats-Unis et le reste du monde sur les échanges de biens et de services mais aussi sur les revenus dits primaires (rémunérations, produits des investissements) et secondaires (transferts courants).

Les Etats-Unis sont de très loin les plus gros emprunteurs au monde, finançant l’important déficit de leur commerce extérieur par l’afflux permanent de capitaux dans leur système financier qui plombent leur balance courante.