France: le déficit commercial se réduit en octobre

AWP

1 minutes de lecture

Les exportations se sont amplifiées de 2,5 milliards d’euros, tandis que les importations n’ont progressé que de 1,2 milliard d’euros.

Le déficit commercial de la France s’est réduit en octobre de 1,4 milliard d’euros pour tomber à 4,1 milliards d’euros, dans un volume d’échanges en augmentation, ont rapporté vendredi les douanes.

Dans le détail, les exportations se sont amplifiées de 2,5 milliards d’euros, tirées par les livraisons d’avions, de bateaux et la pharmacie, tandis que les importations n’ont progressé que de 1,2 milliard d’euros.

La Banque de France a annoncé de son côté que le déficit des transactions courantes s’est réduit en octobre de 1,2 milliard d’euros à 0,7 milliard d’euros, principalement grâce à «une amélioration de la balance des biens hors énergie», selon un communiqué.

Hors énergie, la balance des biens est en effet positive avec un excédent de 0,9 milliard d’euros.

L’institution souligne que «le solde des services se dégrade de 0,4 milliard d’euros», mais reste toujours excédentaire de 2,1 milliards, tandis que les investissements directs présentent en octobre un solde faiblement positif de 1,9 milliard d’euros, les investissements français à l’étranger atteignant 19,2 milliards contre 17,3 milliards d’investissements étrangers en France.

«Le solde commercial s’améliore considérablement pour les produits de l’industrie aéronautique du fait de ventes très élevées et d’une stagnation des achats», ont constaté les douanes, qui ont aussi enregistré un «pic de livraisons pour les paquebots, bateaux de croisière et navires similaires».

Géographiquement, «la balance commerciale s’améliore considérablement vis-à-vis de l’Amérique», continent avec lequel les échanges sont excédentaires, notamment aux Etats-Unis.

Avec l’Asie, le déficit s’est réduit notamment grâce à des ventes aéronautiques à l’Inde, à Taïwan et au Japon, qui sont cependant contrebalancées par de forts achats de produits informatiques et électriques à la Chine, précisent les douanes.

En Europe, «la balance commerciale s’améliore notamment avec le Royaume-Uni en raison d’une poussée des exportations, qui atteignent leur plus haut niveau sur les dix dernières années», tandis que le déficit commercial avec l’Allemagne est «quasi stable, le recul des importations atténuant le repli des exportations».

En amélioration, le solde avec l’ensemble de l’Union européenne reste toutefois fortement négatif à 2,77 milliards d’euros.