Chute de Wall Street: «des clopinettes», selon Trump

AWP

1 minutes de lecture

«Le marché des actions a atteint des records, donc ce n’est pas grave», a assuré le président américain en marge du sommet de l’Otan à Londres.

Donald Trump a minimisé mardi la chute de la Bourse new-yorkaise, en plein regain des tensions commerciales, tout en prétendant ne pas prêter d’attention particulière aux mouvements sur le marché des actions.

«Ce sont des clopinettes si on compare au niveau où c’était quand on est arrivé au pouvoir. Le marché des actions a atteint des records, donc ce n’est pas grave», a assuré le locataire de la Maison Blanche à Londres, où il se trouve pour un sommet de l’Otan.

Wall Street reculait fortement en milieu de séance mardi, minée par des propos du président américain qui a laissé entendre que l’accord commercial avec la Chine pourrait être reporté après l’élection présidentielle de novembre 2020.

Vers 16H40 GMT, le Dow Jones perdait 1,41% à 27.389,95 points, le Nasdaq reculait de 1,12% à 8.741,67 points et le S&P 500 cédait 1,03% à 3.081,66 points.

«Je ne regarde pas le marché des actions. Je regarde les emplois», a assuré Donald Trump, qui a répété qu’il ne signerait d’accord avec Pékin que si le texte était avantageux pour les Etats-Unis.

Depuis son élection, le président américain a toutefois multiplié les tweets et les déclarations pour se vanter des records franchis par les principaux indices de la place new-yorkaise, considérant que ces niveaux inédits traduisent la bonne santé de l’économie américaine.

Lundi, après avoir annoncé de nouvelles taxes douanières sur l’acier et l’aluminium du Brésil et de l’Argentine, Donald Trump s’est ainsi félicité que «les marchés financiers américains sont montés jusqu’à 21% depuis l’annonce des tarifs le 1er mars 2018. Les Etats-Unis récupèrent énormément d’argent (et en donnent une part à nos agriculteurs, visés par la Chine)».