Aluflexpack: solide premier semestre après son IPO

AWP

1 minutes de lecture

L’entreprise a investi dans de nouvelles capacités. Le résultat opérationnel brut a bondi de 25,5%.

Le fabricant d’emballages Aluflexpack a bouclé un premier semestre réussi en termes de rentabilité et de chiffre d’affaires. Comme annoncé lors de son introduction en Bourse en juin dernier, l’entreprise a investi dans de nouvelles capacités.

En matière de rentabilité, le résultat opérationnel brut (Ebitda) au premier semestre a augmenté de 25,5%, en comparaison annuelle, à environ 14 millions d’euros, corrigé des effets non récurrents - notamment de l’introduction en Bourse. La marge correspondante a atteint 13,8%, selon un communiqué paru lundi.

Le chiffre d’affaires s’est enrobé de 18,9% à 101,3 millions d’euros à la faveur d’une bonne évolution sur tous les marchés finaux, en particulier ceux du café et du thé, de la pharmacie et des aliments pour animaux domestiques.

La firme helvético-croate a affiché une croissance organique de 10,6% - qui ne tient pas compte de l’acquisition de la filiale turque Arimpeks en septembre 2018 -, «nettement supérieure» à celle du marché de l’emballage, selon ses termes.

Aluflexpack a investi environ 17 millions d’euros principalement dans l’extension de la capacité de son site d’Umag en Croatie. En juin dernier, l’entreprise effectuait ses premiers pas à la Bourse suisse avec l’intention de récolter des fonds pour étendre ses capacités en Europe, automatiser sa production et effectuer des acquisitions.

Pour l’ensemble de l’année 2019, la direction prévoit un chiffre d’affaires compris entre 200 et 210 millions d’euros et une marge Ebitda - avant éléments exceptionnels - similaire à la marge atteinte au premier semestre.

Basée à Reinach, dans le canton d’Argovie, l’entreprise était jusqu’à son introduction en Bourse la propriété exclusive du groupe industriel Montana Tech Components (MTC), aux mains de l’homme d’affaires autrichien Michael Tojner. MTC s’est retiré partiellement, mais entend rester l’actionnaire majoritaire.