Allemagne: le moral des consommateurs augmente légèrement

AWP

1 minutes de lecture

L’indicateur est attendu à 9,9 points, en hausse de 0,2 point par rapport au score du mois de janvier, révisé à 9,7 points par le GfK.

Le moral des consommateurs allemands devrait augmenter légèrement en février, signe d’un regain d’optimisme autour de la conjoncture en Allemagne, selon le baromètre GfK publié mardi.

L’indicateur est attendu à 9,9 points, en hausse de 0,2 point par rapport au score du mois de janvier, révisé à 9,7 points par le GfK.

L’accord sino-américain, «première étape dans le règlement des différends commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine», est «un soulagement en Allemagne», affirme Rolf Bürkl, expert du GfK.

Les attentes des consommateurs sur l’évolution de la conjoncture ont gagné 0,7 point pendant le mois de janvier, pour atteindre -3,7.

La composante de l’indicateur qui mesure les attentes en termes de revenus, fortement lié à la situation de l’emploi, voit son indice augmenter de 9,6 points en un mois.

Cet indicateur «profite toujours de la bonne situation de l’emploi en Allemagne», malgré un «ralentissement sensible de la dynamique» dans certains secteurs, particulièrement dans «l’automobile», ajoute le baromètre GfK.

Le secteur automobile allemand a connu en 2019 une chute historique de sa production (-9%) à 4,7 millions d’unités, son plus bas niveau depuis 1997, confronté aux tensions commerciales internationales et aux difficultés d’une transition vers l’électrique à marche forcée.

Globalement, c’est toute l’industrie allemande exportatrice, moteur traditionnel de la première économie de la zone euro, qui a été perturbée par le conflit sino-américain et la menace d’un Brexit dur, fragilisant ses débouchés.

Mais l’accord commercial partiel signé mi-janvier entre la Chine et les Etats-Unis, signe d’un apaisement des tensions entre les deux puissances, et la certitude d’un Brexit au 31 janvier, alimente à nouveau l’optimisme.