Les Bourses chinoises grimpent, l’optimisme de Trump rassure

AWP

1 minutes de lecture

Le Hang Seng a clôturé sur une hausse de 0,56%. Shanghai a progressé de 1,04%, tandis que Shenzhen engrangeait 1,43%.

Les Bourses de Hong Kong et de Shanghai ont grimpé de concert vendredi, dans des marchés rassurés par l’optimisme du président américain Donald Trump, qui a dit s’attendre à une décision d’ici un mois dans les pourparlers commerciaux avec la Chine.

A Hong Kong, l’indice composite Hang Seng a clôturé sur une hausse de 0,56% à 29’012,26 points.

En Chine continentale, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a progressé de 1,04% à 3021,75 points, tandis que l’indice de référence de la place de Shenzhen engrangeait 1,43% à 1641,37 points.

Sur l’ensemble de la semaine, Shanghai et Shenzhen ont donc enregistré des hausses de respectivement 1,7% et de 2,2%, regagnant ainsi le terrain perdu en milieu de semaine.

Si l’incertitude subsiste sur la santé de l’économie mondiale, les marchés chinois ont été portés vendredi par un regain d’optimisme sur l’issue de la guerre commerciale entre Pékin et Washington, après des propos encourageants de Donald Trump.

L’hôte de la Maison Blanche a affirmé que les discussions avec la Chine «avançaient très bien», que les Etats-Unis «obtenaient» ce qu’ils désiraient, et qu’il y aurait «des nouvelles sur la Chine (...) probablement dans les trois ou quatre semaines».

L’assemblée parlementaire chinoise a justement entériné vendredi une loi censée garantir un traitement équitable aux entreprises étrangères, revendication de longue date de l’administration Trump.

Autre source de réconfort pour les investisseurs: le Premier ministre chinois Li Keqiang s’est engagé, également vendredi, à soutenir la croissance chinoise, avec des rabais fiscaux à venir, et sans écarter le recours à des baisses de taux d’intérêts.

«C’est un arrière-plan plutôt favorable. (...) Et l’inflation restera basse dans l’avenir proche», ce qui peut contribuer à doper la valorisation des actions, expliquait Margaret Patel, gérante de portefeuille pour Wells Fargo Asset Management, sur Bloomberg TV.

A Hong Kong, le géant technologique Tencent a gagné 0,39% à 359,00 dollars hongkongais, à l’unisson du fabricant d’ordinateurs Lenovo (+1,34% à 6,82 dollars).

Les opérateurs de casinos étaient à la fête, à l’image de Wynn Macau (+1,92% à 18,06 dollars) et de Sands China (+3,10% à 38,30 dollars).

Les valeurs énergétiques, après avoir largement profité ces derniers jours de la hausse des cours du brut, restaient cependant très partagées vendredi: parmi les géants pétroliers étatiques, CNOOC s’est envolé de 2,91% à 14,16 dollars, tandis que PetroChina perdait 0,39% à 5,10 dollars.

La compagnie aérienne Cathay Pacific a, elle, abandonné 2,35% à 13,28 dollars.

En Chine continentale, alors que la Bourse de Shanghai a déjà grimpé d’environ 20% depuis début janvier, la voie est ouverte «pour la poursuite d’un marché haussier solide», observe le courtier Wanlong Securities.

Le distributeur d’électroménager Suning a bondi vendredi 1,91% à 12,27 yuans, tandis que la chaîne de centres commerciaux Wangfujing Group prenait 1,83% à 16,12 yuans.

L’immobilier a également monté vigoureusement, comme en témoignaient les promoteurs vedettes Poly Developments and Holdings Group (+4,0% à 13,78 yuans) et Vanke (+2,22% à 28,07 yuans).

Les compagnies aériennes restaient divisées, sur fond de déboires du 737 Max de Boeing: Air China a gagné 1,15% à 9,71 yuans, tandis que China Southern lâchait 0,85% à 8,18 yuans.