Les actions du secteur horloger sous pression

AWP

1 minutes de lecture

Les vents contraires venus de Chine aiguillent les titres de Swatch et Richemont sur un trend baissier.

Les actions des groupes de luxe Swatch et Richemont pointaient largement dans le rouge, mercredi en fin de matinée à la Bourse suisse. Les titres souffrent de mauvaises données chinoises et de la poursuite des troubles à Hong Kong.

Vers 11h50, Swatch était bon dernier du SMI, accusant une perte de 3,4% à 262,90 francs, son plus bas du jour. Richemont reculait de 2,5% à 75,12 francs, dans un indice des valeurs vedettes en retrait de 0,44%.

En Chine, la croissance des ventes de détail, principal indicateur de la consommation des ménages, est tombée à +7,6% en juillet sur un an, après une progression de 9,8% en juin. L’économie du géant asiatique fait face à «une pression à la baisse croissante sur le plan interne», a reconnu le Bureau national des statistiques (BNS) mercredi.

La situation à Hong Kong ne rassure pas non plus les investisseurs. L’aéroport international a repris son fonctionnement normal, mais la Chine a dénoncé des agressions «quasi-terroristes» contre ses ressortissants durant des affrontements.

L’ancienne colonie britannique était encore jusqu’en mai le principal marché des exportations horlogères suisses, avant de chuter de près de 27% en juin et d’être dépassée par les Etats-Unis. En 2018, Hong Kong avait pesé pour près de 3 milliards de francs sur un total de 21 milliards. Les prochaines statistiques seront publiées le 20 août.

Le marché horloger devrait s’effondrer de 20% au second semestre à Hong Kong, note mercredi Jon Cox, analyste de Kepler Cheuvreux. Pour 2020, il table sur un déclin de 5%. Dans le pire des cas, il prédit même un recul de 40% en 2019 et de 25% l’an prochain. Les incertitudes persistantes devraient peser sur les titres dans les prochaines semaines et mois.

L’analyste a abaissé l’objectif de cours de Swatch à 325 francs, contre 345 francs précédemment et celui de Richemont à 87 francs, contre 90 francs. La recommandation est maintenue à «buy» pour les deux cas.