Valiant s’est montré résilient dans son coeur de métier

AWP

1 minutes de lecture

Les crédits hypothécaires, coeur de métier, ont poursuivi leur progression. Les recettes de la société bernoise ont cependant fait du surplace et la rentabilité a chuté.

Le groupe bancaire Valiant a traversé les mers agitées du premier semestre 2019 en limitant les dégâts. Les crédits hypothécaires, coeur de métier, ont poursuivi leur progression. Les recettes de la société bernoise ont cependant fait du surplace et la rentabilité a chuté.

Le produit d’exploitation a reculé de 0,6% sur un an à 205,4 millions de francs, indique jeudi Valiant. Principale source de revenus, les opérations d’intérêts ont permis de dégager un résultat net de 152,0 millions, en modeste hausse (+0,8%). Les autres lignes de métier ont subi une contraction des revenus.

Malgré le poids que représentent les taux négatifs pour la banque, Valiant n’entend pas répercuter leur coût sur les petits épargnants, a assuré le nouveau directeur général Ewald Burgener en conférence de presse.

Parallèlement à la stagnation des recettes, les charges ont écorné la performance semestrielle de l’exploitant de banques régionales. Les dépenses ont pris 2,3% à 116,5 millions de francs suite à l’engagement de nouveaux employés. La banque a dû composer avec une nette détérioration de son résultat opérationnel (-9,3%), qui a plongé à 73,7 millions.

Croissance des volumes attendue

Valiant a pu amortir la chute grâce à des produits extraordinaires et en s’abstenant d’alimenter les réserves pour risques bancaires généraux. Le bénéfice net a atteint 61,5 millions, soit une progression de 2,9%. Dans un commentaire, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) parle de résultats conformes aux attentes.

La somme au bilan s’est étoffée de 3,4% à 28,31 milliards de francs, avec une augmentation de 2,0% des créances hypothécaires à 22,93 milliards et de 1,0% des dépôts clientèle à 18,28 milliards.

Pour 2019, le groupe bernois table sur une légère amélioration du bénéfice net. Dans le secteur des prêts, la croissance devrait atteindre 3%, précise le communiqué.

Les chiffres dévoilés jeudi portaient le cours du titre Valiant, en hausse de 1,0% à 102,60 francs à 11h45, moins toutefois que l’indice SPI (+1,34%). Le volume d’échanges représentait pratiquement le double de la moyenne journalière.

Ces dernières mois, le cours de la nominative a passablement reculé. Le titre présente une contraction de 5% depuis le début de l’année. Pour la ZKB, cela s’explique par la faiblesse des taux d’intérêt et son influence néfaste sur la marche des affaires de Valiant.