Pax: hausse des primes dans la prévoyance professionnelle en 2018

AWP

1 minutes de lecture

La coopérative bâloise, dirigée par Peter Kappeler, a vu les primes brutes augmenter de 0,9% à 525,6 millions de francs sur un an.

L’assureur de prévoyance Pax a vu le volume des primes dans la prévoyance professionnelle légèrement augmenter en 2018. Il reste par ailleurs attaché au modèle de l’assurance complète.

«Malgré des conditions difficiles, Pax a vu les primes brutes augmenter de 0,9% à 525,6 millions de francs sur un an», selon un communiqué paru mercredi. Ce chiffre est légèrement supérieur au marché, dont la croissance s’est établie à 0,7%.

Pax assure avoir accordé de l’importance à la rentabilité de la croissance des primes. «Les nouvelles affaires et le portefeuille ont été gérés de manière à ce que la croissance des primes soit réalisée dans des secteurs économiquement judicieux».

Cependant, le développement des nouvelles affaires dans la prévoyance professionnelle a été marqué par un recul. Il s’établit à 9,3 millions de francs, contre 12,7 millions l’année précédente. Selon Pax, c’est conforme à la politique de souscription sélective.

Cela reflète aussi les changements dans l’ensemble du marché de l’assurance suisse, alors qu’Axa ne propose plus d’assurance complète dans la prévoyance professionnelle. Le nombre de prestataires d’assurance complète s’est réduit à cinq. Le nombre de demandes pour ce type d’assurance a augmenté, mais la politique de souscription a été sélective.

Concernant le test suisse de solvabilité (ou la capacité des assureurs à supporter les risques), Pax revendique un score de 254%, bien au-delà des exigences minimales fixées à 100% de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma). En 2017, Pax avait atteint un taux de 225%.