BTG Pactual envisage de se désengager de EFG International

AWP

1 minutes de lecture

Le directeur financier (CFO) de BTG, João Dantas a souligné qu’EFG est moins rentable que BTG Pactual et connaît une croissance moins rapide.

La banque d’investissement brésilienne BTG Pactual examine actuellement la possibilité de se défaire de sa participation dans le groupe zurichois EFG International. Toutefois, aucune décision concernant les 29% acquis dans le cadre de la cession de BSI n’a été prise.

L’ex-filiale d’UBS pourrait transférer ces actifs à ses actionnaires, comme elle l’a déjà fait par le passé avec d’autres participations, a indiqué le directeur financier (CFO) de BTG, João Dantas, selon des propos rapportés dans la nuit de jeudi à vendredi par l’agence Reuters.

Le Brésilien a souligné qu’EFG est moins rentable que BTG Pactual et connaît une croissance moins rapide. Selon lui, «BTG et EFG ont des modèles d’affaires complètement différents». La participation en question est estimée à quelque 600 millions de dollars.

La banque carioca est actuellement le deuxième actionnaire de l’établissement privé zurichois, derrière le groupe familial grec Latsis, qui en détient plus de 40%. Le reste de l’actionnariat est largement dispersé.

BTG était entré au capital d’EFG dans le cadre du rachat de la banque privée tessinoise BSI (emportée entre-temps par le scandale 1MDB). Les deux parties avaient convenu en mai 2016 qu’une partie de la transaction serait réglée en espèces et l’autre en actions de la banque fusionnée.