BLKB étoffe sa rentabilité nette au premier semestre

AWP

1 minutes de lecture

L’établissement rhénan attribue son regain de rentabilité nette à un afflux d’argent frais à hauteur de 400 millions de francs ainsi qu’à l’octroi pour 379 millions de nouvelles hypothèques.

La Banque cantonale de Bâle-Campagne (BLKB) a dégagé sur les six premiers mois de l’année un bénéfice net de 53,1 millions de francs, à comparer avec les 52,2 millions comptabilisés un an plus tôt.

Le revenu d’exploitation s’est pourtant érodé de 1,3% à 175,5 millions et le résultat afférent de 5,5% à 77,8 millions.

L’établissement rhénan attribue son regain de rentabilité nette à un afflux d’argent frais à hauteur de 400 millions de francs ainsi qu’à l’octroi pour 379 millions de nouvelles hypothèques. Le volume total de ces dernières atteignait fin juin 19,1 milliards, tandis que les dépôts des clients totalisaient 16,9 milliards.

Le résultat net des activités sur taux a grappillé 0,5% pour s’établir à 131,8 millions et celui des commissions et services 2,2% à 34,1 millions. L’excédent du négoce par contre s’est tassé de 3,2% à 8,8 millions, précise le compte-rendu intermédiaire publié mardi.

Les frais ont par ailleurs pris l’ascenseur à 88,7 millions, de près de 1% pour les charges de personnel et de quasiment 2% pour les dépenses de matériel. Le ratio coûts-revenus s’est établi à 50,5%.

Sans s’avancer sur le terrain des projections chiffrées, la direction prévient que la persistance des taux bas et la pression sur les marges auront un impact certain sur les résultats au second semestre également. La performance annuelle devrait néanmoins rester comparable à celle de 2018.