Banque cantonale d'Argovie: recul du bénéfice

AWP

1 minutes de lecture

Les montants alloués aux réserves pour risques bancaires généraux ont pesé sur les résultats du groupe.

La multiplication des risques sur les marchés a poussé la Banque cantonale d’Argovie (AKB) a faire preuve de davantage de prudence. Les montants alloués aux réserves pour risques bancaires généraux ont pesé sur le bénéfice semestriel. La performance opérationnelle est moyenne, avec une croissance modérée et une hausse marquée des charges.

Le bénéfice net a cédé 5,1% sur un an à 71,7 millions de francs, indique jeudi l’établissement cantonal. Ce dernier a alloué une somme de 19,3 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux, contre 15,8 millions douze mois auparavant. Le résultat opérationnel a quasiment stagné (-0,1%) à 96,4 millions.

La banque a enregistré une progression de 2,5% des recettes, à 194,3 millions de francs. Le produit d’exploitation a été soutenu par le coeur de métier de l’établissement, à savoir les crédits. Le résultat net des opérations d’intérêt s’est ainsi envolé de 17,3% à 142,8 millions de francs.

Dans cette activité, les volumes hypothécaires se sont étoffés de 2,1% sur six mois, pour s’inscrire à 21,26 milliards de francs.

Les revenus tirés de la gestion ont gonflé de 6,4% en comparaison annuelle, à 33,0 millions. La banque cantonale a bénéficié d’entrées nettes d’argent de 1,04 milliard de francs, légèrement inférieures à celles du premier semestre 2017.

Les charges ont pris de l’embonpoint, soit une hausse de 7,3% à 100 millions.

Pour l’ensemble de l’année 2018, la banque table sur un bon résultat, sans donner davantage de précisions.