Investissement thématique: au-delà des rumeurs passagères

Steef Bergakker, Robeco

1 minutes de lecture

Seul un petit nombre de valeurs cotées créent de la valeur actionnariale à long terme.

De plus en plus d’études académiques montrent que la création de valeur actionnariale à long terme se concentre sur un nombre très limité de valeurs cotées. Mais en tant qu’investisseur, comment savoir si vous vous concentrez vraiment sur ce petit groupe de valeurs gagnantes? Dans ce contexte, une approche thématique peut faciliter le suivi des flux de profits et permettre d’en tirer parti.

Aux États-Unis, par exemple, les quelques valeurs ayant produit l’essentiel de la richesse au cours des dernières décennies incluent les géants Apple, Microsoft et Amazon, qui sont capables de tirer parti des changements structurels tels que le numérique et le développement de l’e-commerce. Ailleurs dans le monde, les plus grands créateurs de valeur ont été Tencent, Nestlé et Samsung.

Les pauvres (industries) restent pauvres, et les riches s’enrichissent

Dans la plupart des industries, la rentabilité relative a tendance à demeurer stable sur de longues périodes de temps. Les industries prospères ont tendance à rester prospères, et les plus pauvres à rester pauvres, même si de nouvelles tendances ou innovations de rupture peuvent parfois changer la donne à long terme.

En outre, plus les périodes d’étude sont longues, plus les disparités entre les secteurs s’accroissent. Sur la base des données couvrant la période 1926-2019, nous avons découvert que depuis sa naissance dans les années 1960, l’industrie du logiciel a généré 4100 milliards de dollars de richesse pour les investisseurs, tandis que l’industrie des métaux précieux a détruit 17 milliards de dollars de valeur (voir graphique 1).

Les stratégies thématiques cherchent à tirer parti des profonds changements qui modifient en permanence notre environnement socio-économique: changements induits par la technologie, par la réglementation, et par la culture et la démographie.

De plus, dans la mesure où les approches thématiques supposent généralement d’abandonner les classifications régionales ou sectorielles souvent peu créatrices de valeur (tant en termes d’évaluation du potentiel de croissance des entreprises que d’atténuation des risques, via la diversification), elles peuvent aider les investisseurs à axer leurs analyses sur les entreprises qui tireront parti des tendances structurelles.

PULL QUOTE: «Commencer par identifier les tendances permet de mieux allouer les ressources»

Commencer par identifier les tendances permet de mieux allouer les ressources. Étant donné qu’il existe 53'000 sociétés cotées dans le monde et qu’il est très onéreux et inefficace de couvrir l’ensemble des régions, des secteurs et des titres individuels, une attention particulière peut être placée sur toutes les valeurs associées à une tendance investissable identifiée.

Une approche thématique permet également aux investisseurs d’obtenir un avantage analytique s’ils comprennent la dynamique et les processus à l’œuvre dans les changements à long terme, ainsi que les répercussions macro- et micro-économiques de ces changements. Aborder les marchés financiers d’un point de vue thématique permet aux investisseurs de ne pas tenir compte des rumeurs passagères et de se concentrer sur ce qui compte vraiment à long terme.

Pour en savoir plus, téléchargez notre nouvelle publication, «Le grand livre de l’investissement thématique» (80 pages)

Graphique 1: création de valeur aux États-Unis, entre 1926 et 2019

Source: CRSP, Robeco. Marché: États-Unis. Période 1926-2019