En quête de durabilité sur le segment des small & mid caps

iM Global Partner

2 minutes de lecture

Focus sur la mise en œuvre de la philosophie de gestion de Polen sur le segment des petites capitalisations américaines.


Matthieu Beyler et Rayna Lesser Hannaway.

Questions par: Matthieu Beyler, Directeur Distribution France & Luxembourg, iM Global Partner 
Réponses par: Rayna Lesser Hannaway, gérante du fonds Oyster US Small and Mid-Company Growth

1. Pouvez-vous présenter votre méthodologie et la stratégie Polen U.S. Small and Mid company Growth?

Polen Capital a été fondée en 1979 et a lancé la stratégie Polen Focus Growth en 1989. Nous mettons donc en œuvre, depuis plus de 30 ans, une approche de croissance qualitative ciblée au travers de laquelle nous investissons à la manière de propriétaires d'entreprise. Nous avons lancé notre stratégie U.S. Small Company Growth il y a quatre ans avec le même état d'esprit : identifier les meilleures entreprises parmi les petites et moyennes capitalisations pour les conserver à long terme. Nous avons une approche très collaborative au sein de l’équipe Small Company Growth, qui est dirigée par Tucker Walsh. En effet, je gère la stratégie Oyster U.S. Small and Mid Company Growth, mais je travaille en étroite collaboration avec mes six collègues de la gestion, qui possèdent en moyenne quinze ans

2. Comment identifiez-vous les «meilleures» entreprises?

«Pour qu’une société soit intégrée au portefeuille, elle doit répondre à des critères très stricts. Notre portefeuille est très concentré, notamment dans le segment des petites et moyennes capitalisations. Nous détenons de 25 à 35 titres et avons donc une part active très élevée et une forte conviction dans le potentiel de ces entreprises. Pour atteindre ce degré de conviction, nous devons nous trouver en présence de ce que nous appelons ‘Une cinétique d'investissement’. Cette cinétique nécessite en premier lieu une solide position concurrentielle et le support d’une tendance à long terme. Elle signifie également un processus de ventes systématique qui permette à l'entreprise de continuer à générer une croissance organique, de solides marges et des flux de trésorerie. L’équipe de direction doit aussi être efficace et savoir réinvestir dans l'entreprise afin d’en assurer la croissance et de maintenir ou renforcer la position concurrentielle. C'est pour cela que nous qualifions ce cadre de ‘cinétique’.»

3. Quel est votre horizon d'investissement?

Nous sommes convaincus que certaines des tendances qui existaient avant la pandémie vont bénéficier d'un effet accélérateur en raison des nouvelles habitudes de travail. Nous sommes nombreux à télétravailler, et cela va faire évoluer nos habitudes. La transition vers le cloud continuera, selon nous, de bénéficier de cette tendance. Nous nous plaçons généralement dans une optique d’investissement entre trois et cinq ans. Mais nous voulons acheter une entreprise qui bénéficie d'une tendance qui persistera au-delà de cet horizon de temps. Notre objectif est que le cours de l'action s’apprécie de manière raisonnable sur notre période de détention. Il faut garder en tête que même les entreprises vraiment bien gérées peuvent connaître des difficultés à court terme. Mais, d'après notre expérience, si l'équipe de direction est agile et peut s’adapter à différentes situations, ces entreprises peuvent trouver des moyens de pérenniser leur croissance et de générer les liquidités nécessaires au maintien d'un modèle économique solide. Cela dépend vraiment de l'entreprise, et nous pensons que les celles sur lesquelles nous sommes positionnés sont bien adaptées pour pouvoir non seulement survivre pendant cette période, mais aussi, dans certains cas, prospérer grâce aux conditions actuelles.

4. La pandémie a-t-elle affecté les secteurs d'activité que vous affectionnez?

Nous sommes convaincus que certaines des tendances qui existaient avant la pandémie vont bénéficier d'un effet accélérateur en raison des nouvelles habitudes de travail. Nous sommes nombreux à télétravailler, et cela va faire évoluer nos habitudes. La transition vers le cloud continuera, selon nous, de bénéficier de cette tendance. Nous détenons en portefeuille une société qui fournit des solutions basées sur le cloud aux gestionnaires immobiliers et aux métiers juridiques et couvre le segment des petites et moyennes entreprises. Elle bénéficie de la tendance à long terme de la migration des processus manuels et du traitement et de la diffusion des informations vers le cloud. Les gestionnaires immobiliers de petite et moyenne taille peuvent donc gérer l’ensemble de leur processus au travers d’applications sur le cloud, jusqu'au niveau du client final. Ces applications permettent de proposer des visites virtuelles aux personnes ne pouvant pas être présentes physiquement.

 

Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur la stratégie Oyster US Core Plus

Linkedin

 

Les informations ou données contenues dans le présent document ne constituent en aucun cas une offre ou une recommandation ou un conseil d’achat ou de vente d’actions des parts du Fonds. Les investisseurs sont invités à consulter les informations clés destinées aux investisseurs («DICI») et le prospectus du Fonds disponibles sur https://www.imgp.com pour plus de détails sur les risques encourus.