La Grèce lève 2,5 milliards grâce à l'émission d'une obligation à dix ans

AWP

1 minutes de lecture

La Grèce a réouvert un livre d’offres pour une obligation à dix ans émise en juin, afin de pallier les conséquences économiques du COVID-19. Le coupon était fixé à 1,23%.

La Grèce a levé mercredi 2,5 milliards d’euros grâce à la réouverture d’un livre d’offres pour une obligation à dix ans émise en juin, afin de pallier les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19.

Le taux d’intérêt de l’obligation était fixé à 1,23%.

L’État grec avait mandaté Barclays, Citi, IMI-Intesa Sanpaolo, Morgan Stanley, Nomura et la Société Générale pour mener à bien cette opération, selon l’agence de la dette publique dans un communiqué aux marchés financiers publié mardi.

Le 18 juin, l’Etat grec avait déjà émis une obligation à dix ans à un taux de 1,5%.

Selon l’agence de la dette publique, 7,5 milliards d’euros ont été levés jusqu’à présent en 2020.

Plus tôt cette année, la Grèce disposait d’un coussin de trésorerie confortable de 35 milliards d’euros, mais elle a dépensé une partie de cet argent pour soutenir les entreprises lors du confinement lié à l’épidémie, entre les mois de mars et mai.

Le gouvernement grec a attribué 24 milliards d’euros de fonds nationaux et européens pour soutenir l’économie du pays.

L’économie grecque s’est contractée au premier trimestre de 0,9% par rapport à la même période un an plus tôt.

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a prévenu que le pays tomberait dans une «récession profonde» cette année avant de rebondir en 2021.

En raison d’une crise financière sans précédent entre 2010 et 2018, l’économie grecque est toujours en convalescence. Le pays n’a pu revenir sur les marchés obligataires qu’en août 2018.
 

A lire aussi...