Tout a un prix – Week Ahead de Allianz Global Investors

Hans-Jörg Naumer, Allianz Global Investors

1 minutes de lecture

La crise turque est également due aux effets indésirables des importantes mesures de relance. Les minutes de la Fed seront scrutées de près mercredi prochain.

Le conflit commercial se propage davantage. Les tensions entre les Etats-Unis et la Turquie se sont intensifiées et se sont répercutées sur le marché des changes.

En fait, la chute libre de la livre turque a été l’un des principaux problèmes de la semaine dernière, d’autant plus que cette évolution n’est pas seulement la conséquence du conflit entre les Etats-Unis et la Turquie, mais aussi la vulnérabilité économique de la Turquie. Alors que le pays a connu une période de croissance rapide ces dernières années (ses taux d’expansion ont été parmi les plus élevés au monde ces dernières années, selon les données du FMI avec 7,4% en glissement annuel), la reprise a été largement soutenue par des mesures de relance budgétaire et monétaire considérables. Ce stimulant a entraîné d'importants déséquilibres économiques, tels que l'augmentation de la dette extérieure, qui crée une dépendance à l'égard des réserves de change, ou d'importants déficits de compte courant et une inflation excessive, qui évoluent vers 16%. Tout a son prix.

La semaine à venir

Mercredi, la Fed doit publier ses minutes; selon toute probabilité, les attentes de deux échelons de taux supplémentaires pour le reste de l'année seront confirmées. Cela pourrait soutenir le dollar et ne facilitera certainement pas les choses pour la lire turque.

A lire aussi...