Le pire pour les actions US est-il passé?

Noel Dixon, State Street

1 minutes de lecture

A observer le ratio Put/Call du CBOE, il semble que le pire du désendettement a peut-être eu lieu maintenant.

Il y a trois semaines, le ratio Put/Call du CBOE* a atteint son plus haut niveau depuis 2008, après quoi il a chuté de 47%. Bien que cet indicateur montre un point d'inflexion extrême, la dynamique baissière est historiquement suivie par un retour à la normale du sentiment du marché. Il est intéressant de noter qu'à peu près au même moment, le S&P 500 a également atteint un creux intrajournalier de 2'191, alors que les cas mondiaux de coronavirus continuaient à augmenter et que l'incertitude restait élevée. Le graphique ci-dessous laisse donc entendre que la «selling fatigue» s'est peut-être installée et que le pire du désendettement a peut-être eu lieu maintenant. Dans ce contexte, cela pourrait signifier que les marchés boursiers évitent de retester les plus bas du S&P 500.

Le pic de la peur sur le marché boursier américain a-t-il été atteint?
* Indicateur qui examine la relation entre le nombre de puts que les traders ont achetés sur les actions par rapport au nombre d'options d'achat que les traders ont achetées. Il divise le nombre d'options de vente achetées par le nombre d'options d'achat achetées. 

Attention: ce texte a été traduit avec un outil automatique.

A lire aussi...