La confiance des investisseurs remonte nettement en mai

Communiqué, State Street Global Exchange

1 minutes de lecture

Le State Street InvestorConfidence Index augmente de 6,6 points, à 79,5 points, par rapport à avril, surtout en Amérique du Nord et en Europe.

State Street Global Exchange a publié aujourd’hui les résultats de l’indice de confiance des investisseurs «State Street InvestorConfidence Index» (ICI) pour le mois de mai 2019. L’indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 79,5, en hausse de 6,6 points par rapport au niveau de 72,9 (en données corrigées) enregistré en avril. La confiance des investisseurs en Amérique du Nord et en Europe s’est améliorée, les indices régionaux passant respectivement de 71,3 à 76,7 et de 86,6 à 92,5. En revanche, l’indice de la confiance en Asie a reculé de 4,2 points pour terminer à 88,4. 

L’indice de confiance des investisseurs de State Street a été développé par Kenneth Froot et Paul O’Connell de State Street Associates, l’activité de recherche et de services de conseil de State Street Global Exchange. L’indice évalue de manière quantitative l’appétit des investisseurs pour le risque en analysant les tendances se dégageant des achats et des ventes effectués par les investisseurs institutionnels. L’indice attribue une importance particulière aux changements de sentiment des investisseurs vis-à-vis du risque: plus le pourcentage de leurs placements en actions est élevé, plus leur tolérance au risque, et par conséquent, leur confiance, est grande. 100 correspond au niveau neutre, où les allocations des investisseurs en actifs à haut risque n’augmentent pas plus qu’elles ne diminuent. L’indice se distingue des mesures fondées sur des enquêtes, car il s’appuie sur les transactions réellement effectuées par les investisseurs institutionnels, et non sur leurs opinions.

«Les investisseurs qui ont suivi l’adage de «vendre en mai et s’en aller» ont été soulagés ce mois-ci, les actifs à risque ayant enregistré leur plus faible performance de l’année. En raison des craintes liées au commerce et à la croissance, les actions mondiales sont en effet prêtes à finir globalement dans le rouge pour la première fois cette année. Les rendements se sont totalement effondrés, et les taux d’intérêt souverains des pays développés ont atteint leur plus bas niveau depuis des années», a commenté Marvin Loh, Senior Strategist, Global Macro chez State Street Global Markets. «L’hésitation générale que nous avons constatée de la part des investisseurs depuis le début de l’année reflète les nombreuses craintes qui se sont révélées ce mois-ci.» 

«L’incertitude liée à la guerre commerciale et au Brexit a dominé l’actualité de ces dernières semaines. Les investisseurs institutionnels restent sur leur garde, et avec des bouleversements potentiels de la chaine d’approvisionnement et les inquiétudes concernant la montée du protectionnisme, on peut comprendre que le sentiment des investisseurs demeure ancré dans la zone d’aversion au risque » a ajouté Kenneth Froot. «Toutefois, bien que le faible niveau de l’indice signale un comportement prudent ces derniers mois, la remontée solide de l’indice en mai indique que certains investisseurs envisagent éventuellement de revenir sur le marché pour acheter au plus bas».

L’indice State Street est publié à Boston à 10 heures, heure de la côte Est des États-Unis, le dernier mercredi de chaque mois et communiqué dans le monde entier. Des informations supplémentaires sur l’indice «State Street Investor Confidence Index®» sont disponibles en cliquant ici.
 

A lire aussi...