Gestion alternative: stratégies Event-Driven et CTA à surpondérer

Philippe Ferreira, Lyxor Asset Management

1 minutes de lecture

Les stratégies alternatives ont connu un premier trimestre très animé, alors que les actions et les obligations ont évolué en sens opposé.

La performance des stratégies alternatives est estimée à +1,2% depuis le début du trimestre (au 19 mars), contre +5% pour l'indice MSCI World et -2,6% pour le Barclays Global Aggregate. Les répercussions de la hausse des rendements obligataires sur les autres classes d'actifs ont porté préjudice à certaines stratégies, telles que Global Macro et L/S Credit.

Dans l'ensemble, les approches L/S Equity ont plutôt bien résisté aux rotations de marché (+1,7%) et les stratégies CTA ont surperformé (+2,5%), malgré l'inversion de tendance dans les obligations. L'Event-Driven s'est également bien comporté (+2,3%) et les gérants Special Situations ont surperformé leurs homologues Merger Arbitrage. Ces derniers ont rassuré les investisseurs quant à leur capacité de discernement entre les SPAC, qui ont corrigé en février à la suite d'un excès d'introductions en Bourse et d'endettement, sans grand impact toutefois sur les stratégies Merger Arbitrage.

Ajustement des points de vue sur l’évolution de l’environnement de marché.

Avec des rendements des bons du Trésor américain à 10 ans partis pour atteindre 2%-2,5% au cours des douze prochains mois, les stratégies de portage, qui inspiraient jusqu'alors un sentiment positif, perdent de leur attrait. Par conséquent, les stratégies L/S Credit et EM Global Macro ont été abaissées à Neutre. En effet, historiquement, le crédit à haut rendement a eu tendance à bien résister aux corrections sur la partie longue de la courbe des taux. Toutefois, les stratégies L/S Credit sont pénalisées par l'accroissement de la volatilité implicite des taux, qui est une source de risque en raison de la montée des inquiétudes entourant l'inflation. Globalement, les conditions ne sont pas réunies pour permettre aux stratégies L/S Credit de surperformer. 

Pour ce qui est de l'univers EM Macro, la classe d'actifs sous-jacente est plus directement touchée par la hausse des rendements des bons du Trésor et par l'appréciation du dollar américain face aux devises locales, qui a déjà conduit plusieurs banques centrales à relever leurs taux directeurs récemment (Brésil, Russie, Turquie). 

S'agissant des autres stratégies, les gérants Event-Driven sont surpondérés, tout comme les stratégies CTA, et les stratégies L/S Equity sont Neutres (surpondération de Directional L/S et sous-pondération de Market Neutral L/S). 

A lire aussi...