USA: l’inflation mensuelle ralentit à 0,1% en septembre

AWP

1 minutes de lecture

Les analystes misaient sur 0,2%. Sur un an, l’indice n’a progressé que de 2,3% contre 2,7% le mois d’avant, se situant au plus bas depuis février.

La montée des prix a marqué le pas aux Etats-Unis en septembre du fait d’un recul des coûts de l’énergie, selon l’indice des prix à la consommation (CPI) publié jeudi par le département du Travail.

L’indice CPI a avancé de 0,1% en septembre en données corrigées des variations saisonnières, alors que les analystes misaient sur 0,2%.

Sans les prix de l’alimentation et de l’énergie, la hausse mensuelle est aussi de 0,1%, également en dessous des prévisions des analystes.

Sur un an, l’indice n’a progressé que de 2,3% contre 2,7% le mois d’avant, se situant au plus bas depuis février.

Hors prix énergétiques et alimentaires, l’inflation dite sous-jacente est restée stable à 2,2% comme en août.

Cette modeste évolution des prix risque de donner encore de l’eau au moulin des critiques de Donald Trump qui reproche à la Banque centrale (Fed) de relever les taux d’intérêt alors que l’inflation est «sous contrôle».

Dans une déclaration inédite sur l’institution monétaire, le président américain s’est exclamé mercredi que la Fed était «tombée sur la tête» en poursuivant une politique de relèvement monétaire, qui est en partie la cause de la chute de la Bourse intervenue mercredi.

Il a réitéré jeudi ses réprimandes dans un entretien téléphonique à la chaîne Fox: «j’aimerais que notre Fed soit moins agressive car je pense qu’ils font une grosse erreur».

Sur le mois, les prix de l’énergie ont perdu 0,5% alors qu’ils avaient grimpé en août (+1,9%) mais ils restent en hausse de 4,8% sur un an. Ceux des produits alimentaires sont restés stables le mois dernier et sont en progrès de 1,4% sur douze mois.

Certains secteurs ont affiché de nettes hausses comme l’habillement (+0,9%) et les transports (+0,5%) mais les prix des voitures neuves sont dans le rouge pour la première fois depuis avril (-0,1%) tandis que ceux des véhicules d’occasion ont chuté de 3%.

L’autre mesure d’inflation, l’indice PCE, davantage considéré par la Fed comme une juste mesure de l’évolution des prix parce qu’elle se fonde sur les dépenses réelles des ménages plutôt que sur un panier de la ménagère comme le CPI, se situait à 2,2% en août, et à 2% pour les prix hors alimentation et énergie.

La Banque centrale prévoit sur l’année que l’inflation reste à 2,1%, selon ses dernières projections datant de fin septembre.

A lire aussi...