Emploi: les plus de 45 ans envoient plus de dossiers de candidature

Communiqué, JobCloud

1 minutes de lecture

«Le marché de l’emploi semble être plus compétitif à Genève que dans d’autres grandes villes suisses», constate Davide Villa, CEO chez JobCloud.

L'étude sur le marché de l’emploi 2019 réalisée par JobCloud (jobs.ch / jobup.ch) en collaboration avec l'institut LINK montre qu'il existe des différences évidentes entre la Suisse alémanique et la Suisse romande et les différentes tranches d'âge en termes de procédure et de succès des candidatures. Les jeunes candidats et les candidats de Suisse alémanique semblent arriver à l'emploi de leurs rêves avec moins de candidatures. Il existe également de fortes différences au sein des régions linguistiques.

Les personnes de plus de 45 ans et les Romands postulent deux fois plus que les jeunes et les sondés suisses allemands. L’année passée, les personnes âgées de moins de 24 ans ont envoyé en moyenne 12 dossiers de candidature, contre 25 pour les personnes âgées de plus 45 ans. Les Romands ont envoyé en moyenne 30 dossiers, contre 13 pour les Alémaniques.

Plus de dossiers de candidature envoyés à Genève

Par ailleurs, dans la région de Zurich (16 dossiers) et à Bâle (15 dossiers), les candidats postulent beaucoup plus souvent qu’à Berne (9 dossiers). Les plus actifs sont les chercheurs d’emploi dans la région de Genève avec 32 dossiers de candidature. «Le marché de l’emploi semble être plus compétitif à Genève que dans d’autres grandes villes suisses. Pour y trouver le job de ses rêves, il faut envoyer beaucoup plus de dossiers de candidature», explique Davide Villa, CEO chez JobCloud. «Toutefois, il se peut aussi que les Suisses allemands postulent de façon plus sélective que les Romands».

Plateformes d’emploi, premier canal pour la recherche d’emploi

Le premier canal utilisé pour la recherche d’emploi reste les plateformes en ligne: 70% des sondés les utilisent régulièrement. Le réseau personnel occupe également une place de choix. En Suisse romande, les contacts ont toutefois plus d’importance qu’en Suisse allemande, où ils sont 46% à exploiter leurs contacts personnels, comme leurs amis ou leurs collègues, contre 55% chez les Romands. Le domaine professionnel a aussi une influence sur les outils utilisés: chez les travailleurs exerçant un métier manuel, les plateformes d’emploi occupent aussi la première place du classement, mais de façon moins marquée que chez les employés de bureau (59% contre 72%). Pour compenser, ils utilisent plus les ressources traditionnelles, comme les journaux ou les magazines, que les employés de bureau (39% contre 29%), même si ce canal est de moins en moins utilisé chaque année. Enfin, le canal qui s’est avéré le plus efficace est les plateformes d’emploi pour la majorité des sondés exerçant un métier manuel. Quant aux employés de bureau, ils ont le plus souvent trouvé un emploi grâce au «piston», autrement dit un solide réseau de relations.

Les mêmes plateformes d’emploi en tête depuis des années

Que ce soit en Suisse allemande ou en Suisse romande, les plateformes d’emploi de JobCloud sont les plus connues et les plus appréciées (jobs.ch en Suisse allemande et jobup.ch en Suisse romande). En effet, ce sont les premières auxquelles les sondés pensent spontanément (notoriété spontanée) et les plus souvent citées comme étant les préférées.

Vous trouverez tous les résultats de l’étude JobCloud sur le marché de l’emploi en cliquant ici.

 

A lire aussi...