Les Bourses asiatiques rassurées par la situation aux Etats-Unis

AWP

1 minutes de lecture

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a avancé de 1,2% à 27’878,22 points.

Les Bourses de Hong Kong et Tokyo ont terminé en nette hausse vendredi, propulsées par les espoirs d’un nouveau plan de relance aux Etats-Unis que faisait naître la majorité démocrate au Congrès.

A Tokyo, où la Bourse sera fermée lundi pour cause de jour férié, l’indice vedette Nikkei a bondi de 2,36% à 28’139,03 points, revenant à un niveau pas vu depuis août 1990, et signant au passage une progression de 2,5% sur la semaine.

L’indice élargi Topix a grimpé de 1,57% à 1’854,94 points.

Le marché tokyoïte était parti dès le matin sur les chapeaux de roues dans la foulée de la Bourse de New York, qui a battu de nouveaux records la veille malgré les violences de partisans du président américain sortant Donald Trump au siège du Congrès à Washington mercredi.

Le parti démocrate du président élu Joe Biden est désormais assuré de contrôler à la fois la Chambre et le Sénat, et cela «va encourager le vote de nouvelles aides», a relevé Shinichi Yamamoto de Okasan Online Securities dans une note.

L’état d’urgence déclaré jeudi soir par le Premier ministre japonais pour Tokyo et son agglomération a peu pesé sur la Bourse, préparée depuis plusieurs jours à ce scénario et le gouvernement tentant de limiter l’impact des mesures sur l’économie.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a avancé de 1,2% à 27’878,22 points.

Les places de Chine continentale ont en revanche terminé en repli, l’indice composite de Shanghai perdant 0,17% à 3’570,11 points et celui de Shenzhen lâchant 0,3% à 2’419,50 points.

Du côté des valeurs

BRIDGESTONE MET LA GOMME: le titre du géant nippon des pneumatiques Bridgestone a grimpé de 5,97% à 3.637 yens après le rachat annoncé la veille de sa filiale Firestone Building Products, leader mondial de systèmes pour toitures de sites commerciaux, par le mastodonte suisse des matériaux de construction LafargeHolcim pour un montant de 3,4 milliards de dollars.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen baissait un peu face au dollar, lequel valait 103,92 yens à 07H00 GMT contre 103,81 yens jeudi à 21H00 GMT.

L’euro perdait du terrain vis-à-vis de la monnaie japonaise, à 127,10 yens pour un euro, contre 127,40 yens la veille.

La monnaie européenne s’échangeait pour 1,2232 dollar contre 1,2272 dollar jeudi.

Les prix du pétrole poursuivaient leur progression, toujours soutenus par une offre contenue des membres de l’Opep+ et par la perspective d’un plan de relance américain.

Après 08H45 GMT, le prix du baril de brut américain WTI prenait 0,77% à 51,22 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord montait de 0,85% à 54,84 dollars.

A lire aussi...