Pascal Legros à la tête de la nouvelle activité d’Atlantic Financial Group

Communiqué, Atlantic Financial Group

1 minutes de lecture

Le prestataire international de services financiers se développe et crée un nouveau pôle d’expertise en fusion et acquisition.

Atlantic Financial Group lance une nouvelle activité de conseil en fusion et acquisition (Atlantic M&A) et nomme Pascal Legros en qualité de Managing Partner à la tête de ce nouveau pôle d’expertise. 

Ancien PDG d'entreprises industrielles et internationales (SOGAL, Smart Holdings/Buronomic), Pascal Legros dispose d’une large expérience dans la banque d'affaires (Associé CIC Finance PE) et le conseil en fusion/acquisition (Associé Signadile – ex Wagram Conseil). Entré en fonction au sein d’Atlantic Financial Group en qualité de Managing Partner d’Atlantic M&A en juin 2020, il contribuera à mettre en place et à développer cette nouvelle activité du groupe financier. Deux spécialistes rejoindront prochainement son équipe qui comptera prochainement 10 collaborateurs répartis entre Genève, Luxembourg et Paris.

Nouveau pôle d’expertise M&A

Destinée à accompagner les investisseurs et les managers dans la reprise de sociétés en Europe, Atlantic M&A interviendra plus particulièrement sur deux fronts. D'une part, la structure accompagnera un vivier de managers dans l'identification et la reprise de sociétés en Europe. Ces profils dont la plupart sont d'anciens dirigeants, pourront mettre un ticket compris entre 500'000 et 5 millions d’euros. Elle s'adressera d’autre part également à des entreprises désirant trouver un intermédiaire financier dans le cadre de leur politique de croissance externe.

Création d’un fonds d’investissement luxembourgeois dédié

Atlantic Financial Group et Pascal Legros créeront également, au sein d'Atlantic M&A, un fonds d'investissement domicilié au Luxembourg, baptisé Atlantic Entrepreneurs Fund. Il co-investira aux côtés des managers déjà accompagnés dans la holding des sociétés reprises. Le fonds sera actionnaire minoritaire en apportant de l'equity et en souscrivant à des obligations convertibles. Ses tickets s’étendront de quelques centaines de milliers à plusieurs millions d'euros pour des opérations valorisées en moyenne entre 10 et 25 millions d’euros. Parmi les souscripteurs, figureront principalement des managers. Un premier closing est attendu très prochainement et de nouvelles transactions significatives dès la rentrée de septembre.

A lire aussi...