La BC de Bâle et Bank Cler lancent leur réorganisation

AWP

1 minutes de lecture

Exerçant sur un marché toujours plus difficile, les banques du groupe ont besoin d’organes, de structures et de processus simplifiés et coordonnés, afin de rester performantes.

La Banque Cantonale de Bâle (BKB) et Banque Cler annoncent mercredi débuter leur réorganisation après une consultation des commissions du personnel. Il y a un mois, les deux établissements avaient annoncé la révision de leurs structures. Jusqu’à 40 postes pourraient être supprimés au cours des deux prochaines années.

«Le Conseil d’administration de la Banque Cler et le Conseil de banque de la BKB ont décidé de maintenir le projet dans ses grandes lignes», selon le document.

Exerçant «sur un marché toujours plus difficile», «les banques du groupe ont besoin d’organes, de structures et de processus simplifiés et coordonnés», afin de «rester performantes».

Suite au rachat quasi intégral de Banque Cler (ex-Banque Coop), jusqu’à 150 collaborateurs pourraient être concernés à l’échelle du groupe par le transfert de leur fonction, la modification de leur profil de poste ou un licenciement.

«Les thématiques et questions soulevées par les commissions du personnel seront prises en compte lors des préparatifs ultérieurs et de la mise en oeuvre des remaniements. L’éventuelle suppression de postes sera absorbée autant que possible par la fluctuation naturelle et effectuée de façon équitable et socialement acceptable», souligne le communiqué.

Le plan social déjà en place dans les deux banques a été prolongé jusqu’à fin 2021.

A lire aussi...