Julius Baet vise le seuil du milliard de francs de bénéfice

AWP

1 minutes de lecture

Cet objectif peut être atteint grâce à des acquisitions et en débauchant des conseillers et des clients, a déclaré le directeur général Bernhard Hodler.

Le gestionnaire de fortune Julius Baer vise la barre du milliard de francs de bénéfices sous le mandat du nouveau directeur général Bernhard Hodler, a déclaré ce dernier au journal Finanz und Wirtschaft. En 2017, l’établissement zurichois avait dégagé un résultat net ajusté de 806 millions.

Le marché suisse doit continuer de croître, même si la progression «n’est pas comparable à l’Asie et l’Amérique latine», a souligné vendredi le patron de Julius Baer, ajoutant que la croissance se faisait notamment en grignotant des parts de marché à la concurrence.

Cet objectif peut être atteint grâce à des acquisitions et en débauchant des conseillers et des clients, a-t-il ajouté. Des rachats de concurrents sont intéressants à partir d’avoirs sous gestion d’au moins 5 à 10 milliards de francs.

Bernhard Hodler avait été nommé à la tête de la banque fin novembre dernier, après le départ de son prédécesseur Boris Collardi qui a pris la fonction d’associé à la banque privée genevoise Pictet.