JPMorgan renforcerait ses liquidités à Francfort en vue du Brexit

AWP

1 minutes de lecture

Selon une source proche du dossier, la filiale allemande de la banque américaine abritera les activités de courtage dans l’Union européenne.

JPMorgan Chase est en train de renforcer les liquidités dans sa filiale allemande qui abritera ses activités de courtage dans l’Union européenne une fois le divorce entre l’UE et le Royaume-Uni (Brexit) consommé, a indiqué à l’AFP mercredi une source proche du dossier.

L’objectif vise à assurer une transition en douceur entre Londres et Francfort, a-t-on appris de même source, précisant que ces transferts d’argent ne s’accompagnaient pas de mutation de salariés.

Selon l’agence Bloomberg, la première banque américaine par actifs prévoit de déplacer au total environ 200 milliards d’euros du Royaume-Uni vers l’Allemagne d’ici la fin de l’année, en préparation de la rupture effective entre Britanniques et Européens.

Contactée par l’AFP, la banque n’a pas souhaité commenter.

Le Brexit se traduit notamment pour les établissements financiers installés à Londres par la perte du «passeport européen», qui leur permet de proposer services et produits financiers dans toute l’Union.

JPMorgan Chase, comme les autres grandes firmes financières mondiales, se prépare depuis quelque temps maintenant à cette échéance, transférant une partie de son équipe londonienne et de ses activités dans divers bureaux européens, dont Francfort, Paris ou Dublin.

A lire aussi...