BC Lucerne: bénéfice net proche des 100 millions sur six mois

AWP

1 minutes de lecture

Le CEO Daniel Salzmann estime que la LUKB a bénéficié de la solide conjoncture.

La Banque cantonale de Lucerne (LUKB) a vu son bénéfice net progresser de 3,7% à 99,8 millions de francs sur les six premiers mois de l'année. Optimiste, l'établissement a confirmé mardi ses prévisions pour la suite de l'exercice.

«Nous avons profité de la solide conjoncture et nous avons donné des impulsions à l'économie lucernoise et pour la population», s'est félicité le directeur général (CEO) Daniel Salzmann.

Le produit d'exploitation a augmenté de 3,2% à 243,7 millions de francs. A l'exception des opérations d'intérêt, qui ont essuyé un repli des revenus de 2,1% à 166,2 millions, tous les segments ont profité d'une croissance.

Les activités de commissions et services ont rapporté 47,0 millions, en hausse de 9,7%, tandis que les activités de négoce ont permis d'engranger 17,7 millions, soit un gain de 28,4% sur un an. Les autres opérations ont généré des revenus en progression de 31,2% à 12,7 millions.

Les charges ont progressé de 3,0% à 115,6 millions de francs, portées surtout par des dépenses en personnel plus importantes en raison de la création de postes. Il en ressort un résultat d'exploitation de 116,4 millions de francs.

Suite à l'introduction de taux négatifs par la Banque nationale suisse, la LUKB a répercuté les effets sur ses grands clients. Actuellement 160 clients sur les 290'000 que comptent la banque se voient facturer des frais à hauteur de 3 millions de francs, a expliqué le directeur financier (CFO) Marcel Huschler.

Différentes initiatives sont mises en œuvre pour réduire la dépendance aux opérations d'intérêt, a précisé l'établissement, citant l'exemple de deux nouveaux fonds venus enrichir son portefeuille. En outre, au cours du deuxième semestre, la banque entrera sur le marché avec ses propres produits structurés, souhaitant ainsi fournir d'autres banques et des gestionnaires d'actifs externes ainsi que ses propres clients.

D'ici deux à trois ans, les produits structurés devraient atteindre leur seuil de rentabilité, a précisé M. Salzmann lors d'une conférence de presse. D'ici 2021-2022, le volume de placements devrait atteindre 1 milliard de francs.

La LUKB s'est déclarée en bonne voie alors qu'elle arrive à mi-parcours de son plan stratégique 2016-2020. L'exercice 2018 devrait se solder par des résultats similaires à ceux de l'année précédente. En 2017, la banque avait enregistré un bénéfice net de 198,4 millions de francs.

 

A lire aussi...