Les Chambres fédérales ont bouclé le budget 2020

AWP

2 minutes de lecture

La Confédération dépensera 75,323 milliards de francs l’année prochaine, soit 242 millions de plus que prévu.

Le budget 2020 est bouclé. Le National a accepté jeudi les dernières propositions du Conseil des Etats. Le Parlement a été plus généreux que le gouvernement. La Confédération dépensera 75,323 milliards de francs l’année prochaine, soit 242 millions de plus que prévu.

Pour la première fois de 2010, le Parlement n’aura pas besoin de séance de conciliation, s’est réjoui Jacques Nicolet (UDC/VD). Le budget présenté par le gouvernement prévoyait 75,666 milliards de recettes et 75,231 milliards de dépenses. Soit un excédent de 435 millions de francs. Avec les propositions des Chambres, l’excédent n’est plus que de 344 francs.

«Nous pourrons vivre avec», a lancé le ministre des finances en conclusion des débats. Ueli Maurer et l’UDC avaient appelé à la prudence d’entrée de jeu. Plusieurs réformes sont prévues ces prochaines années et la situation deviendra désagréable dès 2022.

Formation et recherche

Le Parlement a été particulièrement dépensier pour la formation, la recherche et l’innovation. «Notre matière première c’est notre cerveau», avait justifié Jacques Bourgeois (PLR/FR) lors du premier débat au National. Cet investissement est nécessaire afin de maintenir le niveau de compétitivité de la Suisse. L’UDC estimait pour sa part que le gouvernement attribuait déjà suffisamment de moyens.

Au total, le Parlement a libéré 101,1 millions de plus que prévu par le Conseil fédéral. Cette somme revient aux Ecoles polytechniques fédérales, aux universités, aux hautes écoles spécialisées, à la formation professionnelle supérieure et aux établissements de recherche.

Le National s’est rallié jeudi à la proposition de la Chambre des cantons concernant les institutions chargées d’encourager la recherche. Le budget sera augmenté de 21,78 millions et non de 22,88 millions.

Avec l’aval du grand argentier Ueli Maurer, les Chambres ont accepté de réduire de 27 millions de francs les frais d’exploitation des centres fédéraux pour requérants d’asile. Elles ont également soutenu une coupe de 12,8 millions de francs dans les prestations d’aide sociale destinées aux requérants d’asile, aux étrangers admis à titre provisoire et aux réfugiés.

Le Secrétariat d’Etat aux migrations devra tenir compte de la baisse des demandes d’asile attendue en 2020. En revanche, ni le Conseil national, ni le Conseil des Etats n’ont touché au budget alloué à l’aide et à la coopération au développement. La gauche aurait voulu 131,5 millions de plus et l’UDC 10 millions de moins.

Le National a approuvé une rallonge de 1,85 million demandée par les sénateurs pour les projets d’entraide, notamment pour les victimes de placements forcés et d’internements administratifs. Le délai pour annoncer les cas pourrait être prolongé. L’enveloppe supplémentaire permettra de couvrir de nouvelles indemnisations.

Agriculture

Les Chambres fédérales ont voté une rallonge de 3 millions pour les paiements directs à l’agriculture. Elles ont aussi augmenté de 2,5 millions l’enveloppe pour l’Institut de recherche de l’agriculture biologique afin de faire face aux développements environnementaux.

L’Office fédéral de l’agriculture obtiendra un subside supplémentaire de 509’300 francs afin d’éviter que son centre de compétences pour les sols soit en déficit en 2020.

Les sénateurs ne se sont pas opposés à une augmentation de 709’300 francs pour la Cour d’appel du Tribunal pénal fédéral. La police fédérale obtiendra aussi 600’000 francs de plus pour lutter contre la pédocriminalité. Les demandes de réduction des budgets pour le personnel fédéral ont été balayées.

Les Chambres ont facilement attribué 4 millions de plus pour l’encouragement des activités extrascolaires des enfants et des jeunes. Seule l’UDC s’y est opposée. L’enveloppe totale s’élève à 14 millions.

Le crédit destiné aux fédérations sportives et aux autres organisations sera augmenté de 10 millions. Les fonds prévus en lien avec la Conception des installations sportives d’importance nationale grimperont de 5 millions en 2020. Suisse Tourisme profitera de 2,375 millions de francs supplémentaires.

Le remboursement de la dette de 154,4 millions de la Confédération envers les autres sociétaires de la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs a été approuvé. Les deux Chambres ont soutenu à contrecoeur la rallonge de 129 millions de francs pour le cautionnement de la flotte de haute mer au budget 2019.