La Finma assouplit les règles pour les salles de marché

Communiqué, Finma

1 minutes de lecture

Les règles des salles de marché seront aménagées par la Finma «de manière à permettre un plus large recours au télétravail».

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) a décidé d’assouplir les règles pour les salles de marché et alerte sur la cybercriminalité lors de cette crise liée au coronavirus. Elle constate que les banques sont opérationnellement et financièrement bien armées.

Les règles des salles de marché seront aménagées par la Finma «de manière à permettre un plus large recours au télétravail», selon le communiqué publié jeudi. Les mesures de surveillance nécessaires ont pu largement être mises en place électroniquement. L’autorité octroie aussi aux établissements des délais plus longs pour les recensements concernant le négoce en valeurs mobilières. Elle renonce à obtenir les données sous forme d’un journal sous trois jours de travail.

La Finma indique que, dans la situation actuelle liée au coronavirus, «il existe une recrudescence des courriels frauduleux prenant la forme d’hameçonnage (phishing)».

Par ailleurs, les établissements financiers et les infrastructures des marchés financiers «fonctionnent très bien sur le plan opérationnel», selon le document. Les mesures prévues dans le cadre de leur plan de continuité des affaires ont été déployées. Les prestations de paiement font partie de l’approvisionnement de base en Suisse. Même si toutes les filiales ne sont pas ouvertes, les prestations bancaires demeurent garanties pour le public.

L’autorité a de son côté déployé son propre plan afin de garantir son fonctionnement. Le travail à domicile est ainsi devenu la règle, sauf cas exceptionnels.