Le marché suisse des fonds continue sa progression

Communiqué, SFAMA

1 minutes de lecture

«Pour la première fois depuis longtemps, plus de ressources ont été investies dans des fonds d’actions que retirées», a déclaré Markus Fuchs, directeur de la SFAMA.

La fortune des fonds de placement recensés dans la statistique de la Swiss Fund Data SA et Morningstar s’est élevée en juillet 2019 à 1168,3 milliards de francs. Par rapport au mois précédent, cela correspond à une augmentation de 18,4 milliards ou 1,6%. Les flux de trésorerie nets ont représenté 4,4 milliards.  

En juillet 2019, les investisseurs en Suisse ont confié 1168,3 milliards de francs à l’industrie des fonds (juin 2019: 1149,9 milliards). «La majorité des bourses concernées étaient également positives en juillet; les taux de croissance des marchés d’actions n’étaient toutefois pas aussi prononcés que le mois précédent. Le marché suisse des fonds s’est développé en conséquence. La tendance des flux de trésorerie nets s’est également poursuivie. Pour la première fois depuis longtemps, plus de ressources ont été investies dans des fonds d’actions que retirées. Les fonds du marché monétaire se situent toutefois en tête des apports, ce qui est un signe clair de prudence des investisseurs», a déclaré Markus Fuchs, directeur de la Swiss Funds & Asset Management Association SFAMA. À titre de comparaison, voici quelques indices sélectionnés pour juillet 2019 (mois précédent entre parenthèses): Dow Jones 0,99% (7,19%), S&P 500 1,31% (6,89%), EURO STOXX 50 -0,20% (5,89%) et SMI 0,21% (3,93%) ainsi que SBI 1,33% (0,38%) et Bloomberg Barclays US Aggregate Bond Index 0,22% (1,26%). Par rapport à l’euro, le franc suisse a progressé de 1,06%, pour perdre 1,58% sur le billet vert.  

Les afflux de trésorerie nets ont représenté 4,4 milliards en juillet 2019. Le plus d’argent frais a été investi dans des fonds du marché monétaire (2,2 milliards). Les fonds en actions (1,2 milliard) et obligataires (1,1 milliard) ont progressé de manière significative. Des désinvestissements n’ont été enregistrés que dans deux catégories de fonds, ceci à un niveau modeste: fonds de placements alternatifs (-336,4 millions de francs) et Autres fonds (-18,8 millions). Le palmarès des catégories de fonds les plus prisées n’a en revanche subi aucun changement: fonds en actions 41,90%, fonds obligataires 31,58%, fonds stratégiques de placement 11,20%, fonds du marché monétaire 8,87%.