La Financière de l’Echiquier lance une solution dédiée à l’IA

Communiqué, La Financière de l'Echiquier

1 minutes de lecture

La Financière de l’Echiquier annonce la création d'une nouvelle solution «actions internationales» investie dans des entreprises qui bénéficient de l’intelligence artificielle.

La Financière de l’Echiquier est ainsi la première société de gestion française à lancer un produit sur cette thématique de l’intelligence artificielle qui présente un très fort potentiel de croissance pour l’économie mondiale.

Il s’agit d’un compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois Echiquier Fund à destination des clients particuliers et professionnels dans une approche de diversification de leurs investissements.

La gestion sera assurée par Rolando Grandi, également co-gérant du fonds Echiquier World Equity Growth et responsable du fonds FCM Robotique au sein de la gamme actions internationales et thématiques de LFDE, enrichie par ce nouveau produit.

Comme l’ensemble de l’offre LFDE, cette stratégie repose sur des convictions fortes du gérant fondées sur une approche de stock picking. Son univers est composé de toutes capitalisations boursières sur quatre segments: les développeurs d’IA, les utilisateurs adoptant ces technologies, les infrastructures dans lesquelles l’IA se déplace et enfin les entreprises qui développent des capacités sensorielles pour l’IA (vision, radars, capteurs).

Selon Rolando Grandi, gérant actions internationales et thématiques : «D’ici à 2030, l’Intelligence Artificielle devrait ajouter 13 500 milliards d’euros à l’économie mondiale, soit l’équivalent économique de l’Union européenne. Ce marché en plein essor qui est en train de bouleverser nos modes de vie présente un potentiel de croissance indéniable.»

«Nous sommes très heureux de proposer à nos clients et partenaires la possibilité d’investir sur cette thématique d’avenir qui offre de très nombreuses opportunités pour toutes les entreprises et tous les secteurs de l’économie, mais également aux épargnants sur une thématique de diversification nouvelle», commente Didier Le Menestrel, Président de La Financière de l'Echiquier.